La Mauritanie a condamné à deux ans Yoon, l’ami des deux ravisseurs canadiens d’In Amenas

0
Aaron Yoon, 24 ans, un jeune catholique converti à l’Islam, aurait fait partie du groupe de Canadiens partis à l’étranger participer à des activités terroristes (Photo: CBC)
Aaron Yoon, 24 ans, un jeune catholique converti à l’Islam, aurait fait partie du groupe de Canadiens partis à l’étranger participer à des activités terroristes (Photo: CBC)
Le jeune Aaron Yoon, 24 ans, le compagnon des deux ravisseurs canadiens d’In Amenas, originaires, comme lui, de London, Ontario, a été condamné en juillet à deux ans de prison en Mauritanie.

Ami des deux islamistes Canadiens retrouvés morts sur le site gazier d’In Amenas après l’assaut final par les forces algériennes qui a mis fin à la prise d’otages, Yonn, avait annoncé aurait quant à lui été arrêté avant la prise d’otages et serait présentement détenu en Afrique du Nord, affirme mercredi 3 avril la CBC, le réseau de langue anglaise de la télévision publique canadienne.

Lors de l’assaut des forces algériennes contre le complexe, 37 otages étrangers et un otage algérien avaient été tués, ainsi que 29 ravisseurs.

Les Canadiens figurant parmi les ravisseurs islamistes tués lors de l’assaut des forces algériennes contre le complexe gazier où ils s’étaient retranchés avec les otages étaient deux jeunes étudiants de London, en Ontario, âgés d’environ 24 ans.

Le jeune Yoon, qui accompagnait ses amis dans ce voyage, n’avait toutefois pu participer à l’attaque et à la prise d’otages au site gazier d’In Amenas puisqu’il avait été arrêté avant de que le groupe passe à l’acte.

On avait d’abord annoncé qu’il était détenu par l’Algérie avant d’apprendre qu’il avait plutôt été arrêté en Mauritanie.

Aaron Yoon, a été condamné en juillet dernier par un tribunal de Nouakchott criminelle à deux ans de prison et à payer une amende de 5 millions d’ouguiyas [18.000 $], rapporte l’agence Reuters, s’appuyant sur des documents judiciaires.

Une source de sécurité locale, qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat, a déclaré à l’agence que Yoon a été arrêté à la fin de décembre 2011 alors qu’il se préparait à rejoindre les combattants islamistes dans le nord du Mali, en compagnie de jeunes Mauritaniens.

Les documents de la cour disent que Yoon déclaré a été recruté par un islamiste, Mohammed El-Hafed, qui lui a fait écouter des cassettes de djihadistes, puis lui a demandé de rejoindre les camps.

Yoon aurait déclaré à son arrivée aux autorités mauritaniennes qu’il venait en Mauritanie étudier l’arabe et le Coran, attirés par la réputation prestigieuse des écoles religieuses du pays.

La Mauritanie est reconnu pour ses savants religieux et la qualité de ses écoles coraniques, qui attire les musulmans du monde entier.

À lire aussi:

Prise d’otages à In Amenas: un 3e Canadien, amis des deux premiers, arrêté en Algérie >>

L’identité des deux ravisseurs Canadiens tués lors de l’attaque d’In Amenas révélée >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.