Le caporal Larocque et le Canada champions du Monde de hockey sur luge!

0
Ce samedi, l'équipe canadienne de hockey sur luge est devenue championne du Monde  pour la troisième fois de son histoire (Photo: Hockey Canada)
Ce samedi, l’équipe canadienne de hockey sur luge est devenue championne du Monde pour la troisième fois de son histoire (Photo: Hockey Canada)

À l’issue d’une finale indécise face au voisin américain (1-0), le Canada est devenu champion du Monde de hockey sur luge pour la troisième fois de son histoire, ce samedi, en Corée du sud. Une belle consécration pour le caporal Dominic Larocque, membre des Forces canadiennes à la base militaire de Valcartier.

Amputé de la moitié de la jambe gauche en 2007, le caporal Larocque a su se relancer pour devenir membre de l'équipe nationale canadienne de hockey sur luge (Photo: Archives/Gaëtan Barralon/45eNord.ca)
Amputé de la moitié de la jambe gauche en 2007, le caporal Larocque a su se relancer pour devenir membre de l’équipe nationale canadienne de hockey sur luge (Photo: Archives/Gaëtan Barralon/45eNord.ca)

2000, 2008 et désormais 2013. En s’imposant, ce samedi, sur la patinoire sud-coréenne de Goyang, la formation canadienne de hockey sur luge est montée pour la troisième fois de son histoire sur la plus haute marche du podium mondial. Un nouveau titre qui fait d’elle la sélection la plus titrée de l’histoire des championnats du Monde.

Face aux champions paralympiques en titre, les coéquipiers de Dominic Larocque ont su faire le dos rond pour s’imposer sur la plus petite des marges. «Nous sommes vraiment fiers. Tous nos efforts sont récompensés», a-t-il confié à TVA Sports à l’issue de la finale. «En général, nous avons joué dans leur zone. Ils ont eu quelques bonnes occasions de marquer, en fin de troisième période surtout, où ils ont bourdonné un peu plus autour de notre filet», a-t-il ajouté.

À l’image de l’effusion de joie aperçue à la fin du troisième tiers-temps, le caporal Larocque et ses coéquipiers avaient fait de ce titre un objectif primordial. D’autant plus après la défaite concédée, en décembre dernier, face à ces mêmes Américains en finale du Défi mondial. «Ça n’a pas été un match facile, les Américains ont eu leurs chances, nous avons eu les nôtres. Nous avons juste été un peu plus opportunistes», a souligné le caporal Larocque. «Cette année, je suis vraiment content de ma performance et de celle de l’équipe», a-t-il ajouté.


Championnats du Monde de hockey sur luge: Faits saillants Canada – États-Unis – 20 avril 2013 (Vidéo: Hockey Canada)

Symbole du soutien des Forces canadiennes aux blessés de guerre

Amputé de la moitié de la jambe gauche en 2007 après l’explosion d’un engin explosif improvisé en Afghanistan, le caporal Larocque a su progressivement se reconstruire pour intégrer l’équipe nationale en janvier 2010. S’entraînant plusieurs fois par semaine sur la glace de la base militaire de Valcartier, l’ancien joueur de hockey sur glace a également pu bénéficier du soutien des Forces canadiennes au cours de cette épreuve.

Symbole de la reconversion des blessés de guerre, le caporal Larocque bénéficie notamment du plan «Soldier on», tentant d’améliorer la qualité de vie du personnel des Forces canadiennes gravement touché.

Comme il nous le confiait lors des Jeux d’hiver de Valcartier, en février dernier, les yeux sont désormais tournés vers Sotchi où les Jeux paralympiques couronneront l’année 2014 du côté de la Russie. Un nouveau rendez-vous pour effacer celui, plus douloureux, de 2010 où Larocque et les siens avaient échoué au pied du podium à Vancouver.


Rencontre de Hockey sur luge aux Jeux d’hiver de Valcartier – 7 février 2013 (Vidéo: Gaëtan Barralon/45eNord.ca)

À lire aussi:

Jeux d’hiver de Valcartier: le hockey sur luge entre initiation, exemple et partage >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l'Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d'une licence en Information­-Communication, Gaëtan s'intéresse aux enjeux internationaux à travers l'analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.