Le chef du commando qui a fait une quarantaine de morts en Somalie: encore un Canadien

0
Militants Shebabs en Sommalie (Photo: AlNahry)
Militants Shebabs en Sommalie (Photo: Archives / AlNahry)

Après l’attaque de janvier dernier à In Amenas, en Algérie, à laquelle avaient participé un groupe de jeunes islamistes canadiens, c’est encore un jeune Canadien qui aurait conduit l’attaque menée dimanche 14 avril par un commando de shebabs à Mogadiscio, en Somalie, au sein duquel on retrouvait aussi un deuxième Canadien, rapporte le Toronto Star.

C’est du moins l’hypothèse sur laquelle travaillent les services somaliens, si on en croit le journal, qui dit s’appuyer sur des «sources proches de l’enquête».

Dimanche, au moins 43 personnes sont mortes quand deux voitures piégées ont explosé, l’une devant le bâtiment du principal tribunal de Mogadiscio, la capitale somalienne, que des hommes armés ont pris d’assaut ce dimanche 14 avril, l’autre près d’un bâtiment sur la route de l’aéroport.

Les neuf membres du commando qui a pris le tribunal d’assaut ainsi que 29 civils ont trouvé la mort lors de l’attaque du tribunal dans la capitale somalienne, alors que 5 autres personnes ont été tuées par l’explosion de la deuxième voiture piégée, sur la route de l’aéroport.

Le chef du commando serait, selon le quotidien, Mahad Ali Dhore, un ancien étudiant de la région de Toronto qui aurait quitté le Canada pour rejoindre les islamistes shebabs en Somalie il y a quatre ans, et un deuxième Canadien aurait aussi fait partie du commando.

La GRC, pour sa part , a admis qu’elle «était au courant d’informations de presse» impliquant un Canadien dans cet attentat. «Nous ne pouvons pas entrer dans les détails, mais nous travaillons avec nos partenaires nationaux et internationaux pour rassembler des informations», a déclaré à la presse un porte-parole de la Gendarmerie Royale du Canada, le sergent Greg Cox,

Le quotidien torontois rapporte qu’un homme en rupture avec les shebabs et recherché par les autorités américaines, Omar Hammami, né en Alabama, affirme sur son compte Twitter avoir parlé il y a quelques semaines avec Dhore: «Il m’a appelé il y a quelques semaines et m’a durement reproché mes prises de position contre les shebabs», a écrit Hammami, ajoutant «Il m’a dit d’arrêter de créer des dissensions, d’accepter tout simplement la prison. Il [Dhore] suivait tout ce qu’ils [les shebabs]lui ont dit. Ce sont des trucs dangereux.»

Avant cette attaque à Mogadiscio, le Canada avait appris avec consternation qu’un groupe de jeunes islamistes Canadiens étaient partis ensemble à l’étranger pour participer à des activités terroristes, dont l’attaque terroriste meurtrière de janvier à In Amenas, en Algérie.

À lire aussi:

Au moins 43 morts dans deux attaques à Mogadiscio, en Somalie >>

Attaque islamiste d’In Amenas: l’identité du quatrième Canadien dévoilé >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.