Le colonel Jennie Carignan bientôt aux commandes du CMR Saint-Jean

1
Le colonel Jennie Carignan s'apprête à devenir la première femme à la tête d'un Collège militaire royal (Photo: MDN)
Le colonel Jennie Carignan s’apprête à devenir la première femme à la tête d’un Collège militaire royal (Photo: MDN)

À la tête du Collège militaire royal de Saint-Jean depuis juin 2010, le colonel Guy Maillet se prépare à quitter le Québec pour se rendre à Paris, en France afin de devenir attaché militaire à l’ambassade canadienne. C’est le colonel Jennie Carignan qui le remplacera et la cérémonie de changement de commandement aura lieu le 5 juillet prochain.

À la rentrée prochaine, l’équipe dirigeante du Collège militaire royal Saint-Jean aura un trio résolument féminin pour une grande première! Si le colonel Guy Maillet cède sa place au colonel Jennie Carignan, c’est l’adjudant-chef France Dupuis qui remplacera le 1er maître de 1ère classe Pierre Langlois en tant qu’adjudant-chef du CMR. Arrivée l’été dernier, le lieutenant-colonel Edith Guimont reste à son poste de commandant-adjoint.

Le colonel Carignan faisait partie d’une délégation de Canadiens et Canadiennes s’étant rendue en Australie en mai 2012 afin d’échanger leur point de vue et leurs expériences en matière de combat et faciliter la mise en œuvre d’un projet visant à rendre accessibles aux femmes tous les postes liés au combat de la Force de défense australienne.

Son parcours

Présentement Chef d’état-major du Secteur du centre de la Force Terrestre/Force opérationnelle interarmées du centre, le colonel Carignan s’enrôle dans les Forces canadiennes en 1986, puis obtient un baccalauréat en génie des combustibles et des matériaux au Collège militaire royal du Canada et reçoit sa commission au sein du Génie militaire canadien en 1990.

Elle assume par la suite diverses fonctions au sein de l’École du génie militaire et du génie de construction à Chilliwack avant d’être mutée au 5e Régiment du génie de combat (5e RGC) en tant que capitaine-adjudant puis commandant du 51e Escadron de campagne. De retour au génie construction mais à Valcartier cette fois, elle assume les fonctions d’officier des besoins techniques. Promue au grade de major en 1999, elle entreprend des études à l’université Laval pour obtenir un M.B.A. puis est mutée au quartier général de la Défense nationale où elle évolue au sein du sous-ministre adjoint à l’infrastructure et de l’état-major interarmées.

De retour au 5e RGC en 2003, elle remplit alors les fonctions de commandant adjoint et de commandant par intérim et promue au grade de lieutenant-colonel en 2005. En 2007, elle a agit à titre d’instructeur au collège de commandement et d’état major de la Force terrestre canadienne à Kingston avant d’être mutée au 5e Régiment du génie de combat en tant que 21e commandant en 2008. De novembre 2009 à septembre 2010, elle s’est déployée en Afghanistan pour commander le Régiment de génie de la Force opérationnelle Kandahar. Au retour de mission, elle occupe les fonctions de commandant adjoint du 5e Groupe brigade mécanisé du Canada.

Le colonel Carignan s’est aussi déployée en tant que commandant de troupe sur le plateau du Golan (UNDOF) et à titre de chef du génie pour la Division multinationale sud-ouest en Bosnie-Herzégovine. Elle est diplômée du United States Command and General Staff College et du School of Advanced Military Studies où elle obtient une maîtrise en arts et sciences militaires. Elle est aussi la récipiendaire du prix Major General Hans Schlup pour excellence en relations internationales. En 2011 elle fut nommée parmi les 100 femmes les plus influentes au Canada par le «Women’s Executive Network» .

Le colonel Carignan a été promue à son rang actuel en juin 2011.

À lire aussi:

Femmes au combat: une délégation canadienne se rend en Australie >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire

  1. J'espère qu'elle pourra venir rencontrer le membres du Chapitre de Québec du Club des CMR.