Le chef d’état-major des Forces canadiennes, Tom Lawson, a effectué une visite en Israël

0
Le chef d'État-major canadien revient d'une visite en Israël
Le chef d’État-major canadien revient d’une visite en Israël, le 21 avril 2013 (IDF)

Le chef d’état-major canadien, le général Thomas J. Lawson, a effectué, dimanche 21 avril 2013, sa première visite en Israël où il a été accueilli par le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Benny Gantz.

Le général Lawson a été accueilli au quartier général de Tsahal, sur la base militaire de la Kirya, par une garde d’honneur de Tsahal.

Tom Lawson a pu rencontrer lors de sa visite des commandants militaires de haut rang de l’armée israélienne.

La visite du chef d’État-major canadien s’est concentrée sur les défis sécuritaires communs ainsi que la coopération militaire entre les deux armées.

La coopération militaire Canada-Israël

En janvier 2011, lors d’une visite en Israël, le ministre de la Défense, Peter MacKay avait signé un protocole d’entente principal sur la coopération entre Israël et le Canada dans le domaine de la défense.

Ce protocole d’entente principal a établi le fondement de la coopération canado‑israélienne dans les domaines de la lutte contre le terrorisme, de la formation, de la recherche et du sauvetage, du renseignement, du commandement et du contrôle et du partage de nouvelles technologies.

Depuis sa signature, il a donné une orientation et un élan au développement des relations entre le Canada et Israël en matière de défense.

Depuis sa signature, le Canada et Israël travaillent en étroite collaboration et les liens entre les deux pays, surtout dans les domaines du matériel et de la recherche et du développement militaires, ne cessent de s’affermir.

Le NCSM Toronto en mer Rouge

L’an dernier, en mars 2012, le chef d’état-major de la Défense de l’époque, le général Walt Natynczyk, avait reçu le chef d’état-major général des Forces israéliennes de défense, le lieutenant-général Benny Gantz, en vue de renforcer les liens existants en soulignant les avantages pratiques de nos relations croissantes en matière de défense.

Illustration de ces relations croissantes en matière de Défense, en février dernier le NCSM Toronto avait d’ailleurs participé à un PASSEX avec un navire israélien dans la mer Rouge, un exercice effectué entre deux marines afin de s’assurer que les marines sont capables de communiquer et de collaborer en temps de guerre ou de secours humanitaires.

Cinq marins canadiens appartenant au NCSM Toronto avaient alors eu l’occasion d’effectuer un court échange avec leurs homologues de la Marine israélienne à bord de l’INS Kidon.

Le Toronto avait envoyé cinq marins au Kidon, qui, pour sa part, en avait envoyé sept au Toronto.

Les missions canadiennes au Moyen-Orient

En outre, le Canada a plusieurs missions en cours au Moyen-Orient:

L’opération Gladius, qui est la contribution canadienne à la FNUOD, la mission de l’ONU à la frontière entre Israël et la Syrie.

L’opération Jade, où des observateurs militaires canadiens œuvrent au sein de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve, la plus vieille mission de soutien de la paix de l’ONU.

L’opération Protheus, où une équipe canadienne collabore avec le Coordonnateur de la sécurité des États-Unis (United States Security Coordinator) pour mettre sur pied des capacités de sécurité de l’Autorité palestinienne

 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.