Lockheed Martin commence sa tournée canadienne de promotion des F-35

6
Une image tirée du site canadien du F-35 (Photo: F-35.ca)
Une image tirée du site canadien du F-35 (Photo: Archives/F-35.ca)

Dans une opération de communication sans précédent au Canada, Lockheed Martin sera l’hôte d’une série d’événements médiatiques F-35 à travers le Canada dans les prochaines semaines.

Lors de chaque événement, des experts du programme seront présents et les médias auront la possibilité de «voler» grâce à un simulateur de cockpit de F-35.

Le simulateur permet de mieux mesurer la facilité de contrôle d'un F-35 (Photo: Lockheed Martin)
Le simulateur permet de mieux mesurer la facilité de contrôle d’un F-35 (Photo: Archives/Lockheed Martin)

Les deux prochains évènements auront lieu à Magellan Aerospace à Winnipeg le 12 avril et à la Segal Graduate School of Business de l’Université Simon Fraser à Vancouver le 16 avril. Il y aura également un évènement à Montréal au mois de mai et le simulateur sera mis à la disposition des visiteurs du salon de l’industrie de la Défense CANSEC à Ottawa à la fin du mois de mai.

L’auteur de ces lignes avait déjà pu tester en juin 2012 le simulateur de Lockheed dans les locaux de l’usine de production des F-35, à Fort Worth, au Texas.

Parmi les intervenants qui participeront figurent:

· Steve O’Bryan, vice-président de Lockheed Martin Aeronautics en charge du programme du F-35 (Winnipeg)

· Billie Flynn, pilote d’essai du F-35 chez Lockheed Martin Aeronautics et ancien pilote de CF-18 à l’Aviation royale canadienne (Winnipeg et Vancouver)

· Dave Scott, directeur chez Lockheed Martin Aeronautics en charge de la clientèle internationale du F-35 (Vancouver)

Cette opération de communication de l’entreprise de défense américaine vise clairement à redorer le blason de son avion de chasse phare qui connaît de nombreuses difficultés.

Le gouvernement du premier ministre canadien Stephen Harper avait, en 2010, choisi le F-35 pour remplacer la flotte vieillissante de CF-18, mais avec l’explosion des coûts de l’appareil, les coûts d’entretien anticipés et l’échéancier étalé du projet, le gouvernement s’est finalement ravisé en décembre 2012 et a choisi d’étudier toutes les options disponibles sur le marché. Ce processus là étant en cours, l’opération de Lockheed a aussi pour but de convaincre l’opinion publique que l’achat des F-35 est un investissement judicieux à long terme et la seule option possible.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». En Afghanistan, en Haïti, dans l'Arctique, aux États-Unis, ou un peu partout au Canada, il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action.

Commentaires

  1. Je ne serais pas surpris que le gouvernement Harper fonce tète baisser a acheté un citron onéreux pourquoi ne pas sortir les plan du Avro CF105 Arrow
    d'après des expert il serait l'avion qui serait en avance sur les avions d'aujourd'hui et il serait moins cher.

  2. Merci Mavex, je n'avais pas vue ce site, il serait merveilleux un jours de voir encore une fois la réalisation de cette appareil qui a démontré le savoir faire de gens qui avait la passion et une vision futuriste qui a permis de concrétiser un avion qui aujourd'hui serait d'actualité et qui ferais la barbe aux Américains
    et prouverais encore une fois le savoir faire Canadien.