Nucléaire iranien: Téhéran ne cessera jamais l’enrichissement d’uranium

0
(Photo: Archives/Alberto Otero García/Wikimedia Commons)
(Photo: Archives/Alberto Otero García/Wikimedia Commons)

Moins de 24 heures après la fin (et l’échec) des négociations entre les cinq membres du conseil de sécurité de l’ONU + l’Allemagne et l’Iran, un important législateur iranien a déclaré que son pays n’interrompra jamais son programme de développement nucléaire.

Cité par l’agence de presse ISNA, Alaeddin Boroujerdi, président d’un comité parlementaire sur la sécurité nationale et la politique étrangère, a indiqué que les discussions étaient «considérées efficaces et comme un pas en avant», ajoutant que Téhéran ne cessera jamais ses activités d’enrichissement d’uranium. Il estime cependant que les discussions devraient continuer.

La plupart des puissances occidentales craignent que l’Iran ne puissent à terme produire des armes nucléaires, ce que nie Téhéran, qui insiste que son programme est pacifique.

L’usine souterraine d’enrichissement d’uranium de Fordo, enrichit de l’uranium jusqu’à 20%. À 90%, l’uranium peut être utilisé dans des armes nucléaires.

L’Iran a été sanctionné économiquement a quatre reprises par les Nations unies qui tentaient de forcer l’État à suspendre son programme.

M. Boroujerdi aurait également déclaré que «si, un jour, l’administration iranienne décide de fermer Fordo, le Parlement s’opposera assurément à cette décision». Il a également précisé que c’est en raison des menaces étrangères que l’Iran continuerait d’exploiter les installations. Les États-Unis et Israël ont en effet laissé entendre à plusieurs reprises que si la diplomatie devait échouer, ils pourraient intervenir militairement.

Ali Akbar Velayati (Photo: Archives/AEIA)
Ali Akbar Velayati (Photo: Archives/AEIA)

Ali Akbar Velayati, un des conseillers de l’ayatollah Ali Khamenei, a blâmé l’Occident pour l’échec des négociations de la fin de semaine dernière à Almaty, au Kazakhstan. Selon lui, les puissances occidentales ne peuvent réaliser des progrès «s’ils ne reconnaissent pas les droits naturels de l’Iran» à enrichir de l’uranium. «Les discussions ont démontré que l’Ouest n’est pas honnête dans ses déclarations», a-t-il dit à des journalistes.

M. Velayati est perçu comme l’un des principaux candidats pour les élections de juin, lors desquelles sera désigné un successeur au président Mahmoud Ahmadinejad, qui ne peut se présenter une nouvelle fois.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.