Ottawa accorde un prêt maximal de 50 millions $ à Héroux-Devtek

Des membres du 3e Bataillon Royal Canadian Regiment se protègent des débris projetés par un hélicoptère Chinook CH-47D de l'armée américaine lors de l'exercice MAPLE RESOLVE 1101 (Caporal-chef Marc-Andre Gaudreault, Canadian Forces Combat Camera, © 2011, DND-MDN Canada)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
En novembre 2012, Héroux-Devtek annonçait qu'elle allait fabriquer les trains d'atterrissage des hélicoptères Chinook américains (Archives/MDN)
En novembre 2012, Héroux-Devtek annonçait qu’elle allait fabriquer les trains d’atterrissage des hélicoptères Chinook américains (Archives/MDN)

Le ministre de l’Industrie, Christian Paradis, a annoncé l’octroi d’une aide maximale remboursable de 48,9 millions $ à la société québécoise Héroux-Devtek inc.

Industrie Canada indique qu’avec cette contribution, effectuée par l’entremise de l’Initiative stratégique pour l’aérospatiale et la défense (ISAD), Héroux-Devtek concevra un système de train d’atterrissage entièrement intégré destiné à des clients commerciaux et militaires du domaine de l’aérospatiale.

Grâce à ses recherches, l’entreprise devrait mettre au point des technologies pour diminuer ou éliminer l’utilisation de procédés nocifs pour l’environnement. L’entreprise réduira ses émissions de gaz à effet de serre ainsi que son empreinte écologique.

«Héroux-Devtek accueille avec enthousiasme cette occasion de faire équipe avec le gouvernement du Canada par le biais de l’ISAD, alors que nous cherchons à renforcer notre position concurrentielle dans le marché des trains d’atterrissage en mettant à profit nos compétences et notre savoir-faire de classe mondiale grâce au développement de produits et services à valeur ajoutée», a déclaré Gilles Labbé, président et chef de la direction de Héroux-Devtek.

L’investissement sera étalé sur une période de cinq ans et la contribution sera remboursable progressivement un an après la fin de cette période, soit en 2019.

HÉROUX-DEVTEK >>

Héroux-Devtek a son siège social à Longueuil, au Québec, et possède des installations dans le Grand Montréal (Longueuil, Laval et Saint-Hubert), à Kitchener et à Toronto en Ontario, ainsi qu’à Springfield et à Cleveland dans l’Ohio.

La compagnie québécoise est le troisième plus important fabricant mondial de trains d’atterrissage. Près de 70% de ses ventes se font à l’étranger, principalement aux États-Unis.