Ottawa répond aux menaces de la Corée du Nord

0
Le ministre John Baird rencontre des journalistes (Photo: AECIC)
Le ministre Baird répond aux menaces de la Corée du Nord (Photo: Archives/AECIC)

Désormais quasi-quotidiennes, les menaces du régime nord-coréen inquiète les dirigeants du monde. Le gouvernement conservateur de Stephen Harper répond dans un communiqué aux menaces.

Le ministre des Affaires étrangères John Baird indique ainsi que le Canada «continuera de travailler avec ses partenaires internationaux à contrer l’agression nord-coréenne et à soutenir ses alliés dans la région».

«La Corée du Nord continue de menacer, en paroles et en actes, la sécurité régionale et mondiale, nous rappelant ainsi les raisons pour lesquelles ce pays est l’un des régimes les plus isolés du monde», a dit John Baird.

Multipliant les menaces d’apocalypse et autres réjouissances nucléaires, la Corée du Nord est toujours furieuse des sanctions adoptées par les Nations Unies suite à l’essai nucléaire du mois février.

Pyongyang a installé vendredi un deuxième missile de moyenne portée sur sa côte est, alimentant les craintes d’un tir imminent. Le régime nord-coréen a également averti qu’elle ne pouvait garantir la sécurité des ambassades étrangères dans la capitale à compter du 10 avril en cas de conflit.

«Alors que le peuple nord-coréen meurt de faim, de précieuses ressources sont consacrées aux armes militaires et au programme nucléaire. Nous demandons aux dirigeants de la Corée du Nord d’inverser cette tendance dangereuse et de commencer à répondre aux besoins urgents de leur population, qui continue à subir la domination de régimes répressifs».

«Avec le soutien pratiquement unanime de la communauté internationale, le Conseil de sécurité des Nations Unies a pris des mesures sans équivoque qui se veulent un avertissement au régime dévoyé de Pyongyang».

Le 21 mars, le ministre Baird s’était réjoui de la décision du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies de mettre sur pied une commission d’enquête sur les violations des droits de la personne en Corée du Nord qui pourraient constituer des crimes contre l’humanité.

Lors de l’essai nucléaire de février, John Baird avait qualifié l’évènement de «signe de provocation» et dit être «déçu que son fils ait continué le chemin irresponsable de privilégier les armes au détriment du bien-être de ses citoyens».

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.