Prise d’otages à In Amenas: un 3e Canadien, amis des deux premiers, arrêté en Algérie

0
Aaron Yoon, 24 ans, un jeune catholique converti à l’Islam, aurait fait partie du groupe de Canadiens partis à l’étranger participer à des activités terroristes (Photo: CBC)

Si on en croît la télévision publique canadienne, le groupe canadien impliqué dans la sanglante prise d’otages d’In Amenas de janvier dernier en Algérie ne comptait pas deux mais bien plutôt quatre personnes.

Bien qu’on ignore le sort du quatrième homme, un troisième, ami des deux ravisseurs Canadiens retrouvés morts sur le site gazier d’In Amenas après l’assaut final par les forces algériennes, aurait quant à lui été arrêté avant la prise d’otages et serait présentement détenu en Afrique du Nord, affirme ce mercredi la CBC, le réseau de langue anglaise de la télévision publique canadienne.

Toutefois, interrogé par la chaîne privée concurrente de télévision, Global News, un frère de ce dernier a démenti son arrestation, prétendant avoir parlé avec lui dimanche dernier, tout en admettant qu’il se trouvait en Afrique du Nord.

Disant s’appuyer sur des sources internationales du renseignement, la CBC affirme qu’Aaron Yoon, âgé d’environ 24 ans, aurait quitté le Canada l’année dernière avec ses deux anciens condisciples de London en Ontario, Xristos Katsiroubas et Ali Medlej.

La CBC avait identifié lundi soir les deux Canadiens tués ayant participé à l’attaque et à la prise d’otages par un groupe islamiste sur le site gazier algérien d’In Amenas, qui s’était terminé dans un bain de sang.

Lors de l’assaut des forces algériennes contre le complexe, 37 otages étrangers et un otage algérien avaient été tués, ainsi que 29 ravisseurs.

Les Canadiens figurant parmi les ravisseurs islamistes tués lors de l’assaut des forces algériennes contre le complexe gazier où ils s’étaient retranchés avec les otages sont deux jeunes étudiants de London, en Ontario, âgés d’environ 24 ans.

Il s’agit de Xristos Katsiroubas, issu d’une famille grecque orthodoxe, mais qui se serait converti à l’islam, et de Ali Medlej.

Tous deux étaient amis et vivaient dans un quartier résidentiel multiethnique de classe moyenne, selon la télévision publique canadienne. Yoon, quant à lui, venait d’une famille catholique mais se serait lui aussi converti à l’islam,

Il n’a toutefois pu participer à l’attaque et à la prise d’otages au site gazier d’In Amenas puisqu’il aurait été arrêté avant de pouvoir passer à l’acte.

Le deux journalistes de la chaîne privée Global News qui ont pu s’entretenir avec un frère de Yoon, qui a préféré garder l’anonymat. Selon lui, Yoon voyage en Afrique du Nord pour apprendre l’arabe et étudier le Coran et non pour participer à des activités terroristes.

Les soupçons à son sujet s’expliquerait, selon le frère de Yoon, par fait que son frère et les deux autres Canadiens étaient amis à London et se sont rencontrés à l’étranger et qu’il était la dernière personne à qui ils aient parlé.

À lire aussi:

L’identité des deux ravisseurs Canadiens tués lors de l’attaque d’In Amenas révélée >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.