Au moins 44 morts et 90 blessés dans une attaque talibane contre un tribunal afghan

0
Un soldat afghan monte la garde en mars 2013 à Kaboul. (Photo: Archives/AFP)
Un soldat afghan monte la garde en mars 2013 à Kaboul. (Photo: Archives/AFP)

Au moins 44 personnes ont péri mercredi dans une attaque des talibans contre un tribunal dans la ville de Farah, située dans l’ouest de l’Afghanistan, a-t-on appris auprès du ministère de l’Intérieur.

Article mis à jour à 11h00 avec un nouveau bilan.

Quelque 34 civils et 10 membres des forces de sécurité afghanes (6 militaires et 4 policiers) ont été tués et 91 individus blessés, pour la plupart des civils, selon Najib Danish, l’adjoint au porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Les neuf hommes qui ont pris d’assaut le tribunal de Farah mercredi matin sont morts, selon M. Danish, ce qui porte le bilan total à 53 morts en comptant les insurgés.

Cette attaque revendiquée par les talibans est la plus meurtrière perpétrée en Afghanistan depuis décembre 2011, quand des kamikazes s’étaient faits exploser lors de la fête chiite de l’Achoura à Kaboul et Mazar-i-Sharif, tuant plus de 80 civils.


D’après le gouverneur de la province de Farah, Mohammad Akram Khpalwak, 46 personnes ont été tuées, excluant les insurgés, «plus de 100 blessés», de même source.

L’attaque avait débuté mercredi matin et s’est terminée en fin de journée.

«Cinq assaillants sont arrivés vers 8h00 (mardi, 23h30 Montréal) au tribunal provincial dans deux voitures ressemblant à celles de l’armée. L’un des véhicules a explosé à la porte du bâtiment. Trois hommes sont entrés», avait raconté plus tôt dans la journée Agha Noor Kentos, chef de la police de Farah.

«Deux des assaillants ont été tués dans un échange de tirs avec les forces de sécurité», avait poursuivi M. Kentos.

Les talibans ont revendiqué l’attentat sur leur site «Voice of Jihad» (la voix du jihad) précisant que «deux martyrs» avaient péri dans l’attaque contre «des bâtiments publics», dont «un département sécuritaire».

Malgré onze années de présence de la coalition de l’Otan, qui les a chassés du pouvoir, les talibans n’ont toujours pas été vaincus. Ils poursuivent leur guérilla contre les forces internationales et afghanes, principalement dans le sud et l’est du pays.

La province peu peuplée de Farah est en règle générale paisible.

Les commentaires sont fermés.