Un partenaire de «Du régiment au bâtiment» fait un don pour le programme de transition des vétérans

0
Le ministre des Anciens combattants Steven Blaney et le brigadier-général à la retraite Gregory Matte au lancement du site web de «Du régiment au bâtiment», en septembre 2012 (Photo ACC)
Le ministre des Anciens combattants Steven Blaney et le brigadier-général à la retraite Gregory matte au lancement du site web de «Du régiment au bâtiemnet», en septembre 2012 (Photo: Archives /  ACC)

En présence de Mme Ève Adams, secrétaire parlementaire du ministre des Anciens Combattants, le directeur principal de projet chez PCL Constructors Canada a offert un chèque de 150 000 $ au brigadier-général (retraité) Gregory Matte, directeur exécutif du programme «Du régiment aux bâtiments Canada», pour assurer la pérennité du programme de cet organisme.

«Du régiment aux bâtiments Canada» est un organisme national à but non lucratif qui œuvre auprès des vétérans, des entreprises et des syndicats afin de faire connaître les opportunités d’emploi et de faciliter l’inscription des aux programmes d’apprentissage.

PCL Constructors Canada Inc. (PCL) quant à lui est un groupe d’entreprises de construction indépendantes présentes au Canada, aux États-Unis, dans les Caraïbes et en Australie.

Aujourd’hui, M. Bruce Norman, directeur principal de projet chez PCL a offert un chèque de 150 000 $ au brigadier-général (retraité) Gregory Matte, directeur exécutif du programme «Du régiment aux bâtiments Canada», pour assurer la pérennité du programme.

Le secrétaire parlementaire du ministre des Anciens combattants, Mme Adams, et le brigadier général Matte, directeur exécutif ont félicité PCL de ses efforts en vue de devenir l’un des principaux promoteurs de cet organisme à but non lucratif qui vise à aider les vétérans à se trouver des carrières rémunératrices dans les métiers et l’industrie de la construction. « Non seulement PCL a offert une importante contribution financière, mais il s’est également engagé à embaucher des vétérans dès leur apprentissage dans les divers métiers, ce qui contribuera positivement au perfectionnement de la main-d’œuvre au Canada », a déclaré le brigadier-général Matte.

Le ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, a déclaré pour sa part , dans un communiqué envoyé à la presse, qu’« Un des obstacles majeurs auxquels doivent faire face les nouveaux vétérans est de trouver un emploi de qualité», ajoutant «J’invite tous les chefs d’entreprises à imiter les employeurs tels que PCL et à prioriser l’embauche des vétérans.», soulignant que «Le Plan d’action de transition des vétérans https://www.veterans.gc.ca/fra/ministere/rapports/action-transition [du ministère des Anciens combattants ]soutient les héros du Canada qui ont entrepris la transition vers la vie civile. »

Le Plan d’action de transition

Du régiment au bâtiment (Photo: H2H)

Un des volet majeurs du Plan d’action de transition est, justement, de tenter d’offrir nouvelles perspectives de carrière aux vétérans pour ainsi faciliter leur transition vers la vie civile.

Outre l’organisme «Du régiment aux bâtiments Canada«, qui se veut est un complément aux programmes du ministère des Anciens combattants et vise à permettre permet au milieu syndical et aux secteurs privé et public d’offrir aux vétérans des perspectives d’emploi et de formation dans l’industrie de la construction et dans divers métiers connexes, ce volet comporte quatre autres éléments : un accès prioritaire à la fonction publique, l’embauche de vétérans à ACC, l’établissement de réseaux avec des partenaires et des entreprises canadiennes, et «Jobs-Emplois», une adresse courriel a été conçue spécialement pour que les entreprises et les organismes puissent avertir Anciens combattant Canada lorsqu’ils ont des postes à combler.

Les recommandations de l’ombudsman des vétérans

L’ombudsman des vétérans des Forces canadiennes, Guy Parent, qui remettait le 5 avril dernier son rapport pour améliorer la Nouvelle Charte des anciens combattants, avaient retenu 145 recommandations qui correspondaient à trois problèmes auxquels sont confrontés les militaires lors du passage de la vie militaire à la vie civile:

  • La réduction du salaire et du niveau de soutien du revenu après la libération entrave la transition réussie de la vie militaire à la vie civile, surtout quand le vétéran atteint l’âge de 65 ans;
  • L’efficacité du programme de réadaptation et d’assistance professionnelles est floue, le programme restreint l’accès aux programmes d’études universitaires et il limite les perspectives d’emploi civil des vétérans;
  • La famille des vétérans reçoit moins de soutien que ce que leur offraient les Forces canadiennes, ou elles n’en reçoit plus, à un moment où elles en ont le plus besoin.

L’ombudsman, que le ministre avait remercié pour son document de travail sur la »Nouvelle Charte, prévoit pour sa part continuer à rencontrer, au cours des prochains mois, des vétérans et des membres de leur famille de même que des organisations de vétérans, afin de préparer son intervention devant le comité parlementaire, qui doit avoir lieu d’ici octobre 2013.

À lire aussi :

L’ombudsman des vétérans identifie trois problèmes lors du retour des militaires à la vie civile>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.