Un raid israélien tue un Palestinien en guise de représailles

1
Un raid israélien sur la ville de Gaza, ce mardi, a tué un Palestinien et en a blessé un autre (Photo: Archives/Itamar Hassan)
Un raid israélien sur la ville de Gaza, ce mardi, a tué un Palestinien et en a blessé un autre (Photo: Archives/Itamar Hassan)

Un raid israélien sur le camp de réfugiés de Chati, dans l’ouest de la ville de Gaza, a coûté la vie, ce mardi, à un Palestinien, accusé par l’armée israélienne d’être impliqué dans le tir de deux roquettes, le 17 avril dernier, sur la ville d’Eilat.

Dans la matinée de mardi, «un homme d’une vingtaine d’années a été tué et un autre blessé par une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Chati», a déclaré à l’AFP Achraf al-Qoudra, le porte-parole des services d’urgences palestiniens.

Une information confirmée par Tsahal, l’armée israélienne, dans un communiqué publié sur son site internet. Assurant avoir «ciblé dans le nord de la bande de Gaza le terroriste responsable de tirs de roquettes sur Israël» le 17 avril dernier, l’armée a également déclaré qu’une «frappe directe a été confirmée».

D’après des témoins, la victime serait Haïtham al-Masshal, membre d’un groupe salafiste radical, circulant à moto près d’un camp de la branche armée du Hamas au moment de la frappe.

«Le terroriste en question est Hithem Ziad Ibrahim Masshal, 24 ans, habitant de Shati», poursuit le communiqué de l’armée israélienne. Considéré comme «l’une des figures clés du terrorisme de Gaza», le Palestinien tué, ce mardi, «avait été directement impliqué dans les tirs de roquettes sur la ville d’Eilat dans le sud d’Israël», le 17 avril, selon Tsahal. Ce jour-là, deux roquettes provenant du Sinaï égyptien s’étaient en effet abattues sur le territoire israélien, sans pour autant faire de victime.

Ce mardi, le Premier ministre de l’État hébreu, Benjamin Netanyahou, a confirmé la frappe aérienne, réaffirmant son intention de protéger le territoire israélien. «Aujourd’hui, nous avons touché un de ceux qui sont impliqués dans les tirs de roquettes contre Eilat. J’avais dit que nous ne laisserions pas passer cet incident», a-t-il déclaré dans un communiqué de ses services.

L’armée israélienne a, de son côté, assuré qu’elle «ne tolérera aucune tentative de nuire à ses soldats et aux citoyens israéliens, et continuera à opérer avec force et détermination contre tout élément qui utilise le terrorisme contre Israël». Avant d’ajouter que «Tsahal tient le Hamas responsable pour toute activité terroriste émanant de la bande de Gaza».

Un colon israélien assassiné en Cisjordanie

Dans le même temps, un colon israélien a été assassiné à coups de couteau, ce mardi, par un Palestinien au sud de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. «Un Palestinien a poignardé un Israélien assis à une station d’autobus près du carrefour de Tapouach et l’a tué», a notamment déclaré la porte-parole de la police, Louba Samri.

Elle a également ajouté que le tueur «s’est saisi de l’arme [de la victime]et s’en est servi contre les gardes-frontières qui se trouvaient à proximité et avaient commencé à tirer dans sa direction. Ces derniers l’ont blessé et neutralisé» avant qu’il ne soit «évacué vers un hôpital israélien».

À en croire les informations relayées par la police israélienne, la victime a été identifiée comme étant Eviatar Borovsky, un Israélien de 32 ans, père de cinq enfants et habitant l’implantation de Yitzhar, dans le nord de la Cisjordanie.

L’auteur présumé de l’attaque est un Palestinien, Salam Mohammad al-Zaghala, âgé de 23 ans, originaire de la région de Toulkarem, dans le nord-ouest de la Cisjordanie. Il aurait été libéré d’une prison israélienne le mois dernier après avoir purgé une peine de trois ans, comme l’ont précisé des sources de sécurité palestiniennes.

«Je tiens à exprimer ma douleur et le chagrin de toute la nation à la famille d’Eviatar Borovsky. Le terroriste auteur de l’assassinat a été capturé et nous continuerons à agir aussi sur ce front pour protéger nos citoyens», a réaffirmé Benjamin Netanyahou dans un communiqué.

À lire aussi:

Israël: deux roquettes s’abattent sur la ville d’Eilat >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.