8 mai: commémoration de la victoire des Alliés et de la fin de la Seconde Guerre mondiale

0
Le cimetière canadien à Dieppe (Photo: WikiCreativeCommons)
Le cimetière canadien à Dieppe (Photo: Archives/WikiCreativeCommons)

Le monde entier célèbre aujourd’hui 8 mai, ce jour de 1945 où l’Allemagne nazie rendait enfin les armes, mettant un terme à la Seconde Guerre mondiale. Signée en deux temps, la capitulation de l’armée du Reich a mis fin à un conflit qui fit plus de 36 millions de morts sur le continent.

Le maréchal Wilhelm Keitel signe la capitulation de la Wehrmacht (Photo: Archives/US gov)

Le 7 mai 1945, à 2h41, le maréchal allemand Alfred Jodl signe à Reims la reddition sans condition de l’armée allemande.

Mais, Staline exigeant que la capitulation allemande se fasse à Berlin, au cœur du Troisième Reich, une nouvelle signature a lieu le 8 mai dans la ville occupée par les Soviétiques en présence de représentants de l’URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis.

Les représentants du haut commandement allemand, emmenés par le maréchal Wilhelm Keitel, signent le document qui entre en vigueur à 23h01, heure locale, soit le 9 mai à 1h01, heure de Moscou. La reddition a donc lieu le 9 mai pour les Russes qui la commémore à cette date, au contraire des pays occidentaux.

Le 8 mai s’impose finalement comme la date symbolique de la fin de la Seconde Guerre mondiale au même titre que le 11 novembre pour la Grande Guerre.

Durant le conflit, près d’un million de Canadiens et de Canadiennes mirent leur vie de côté afin de défendre la liberté, ici au pays et à l’étranger.

Plus de 45 000 d’entre eux consentirent le sacrifice ultime et près de 55 000 furent blessés.

Le 8 mai 1945,Winston Churchill salue la foule à Londres (Photo: Archives/Imperial War Museum)

À Ottawa, le premier ministre Stephen Harper, le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, et le ministre des Anciens combattants, Steven Blaney, ont tous salué ce Jour de la Victoire.

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante pour souligner le 68 anniversaire du jour de la Victoire en Europe: «Aujourd’hui, les Canadiens se joignent à la communauté internationale pour célébrer le 68e anniversaire de la victoire des Alliés en Europe contre l’Allemagne nazie, un régime enraciné dans le racisme, l’antisémitisme et une violence inouïe.»

«Aujourd’hui», a ajouté le premier ministre,«souvenons-nous des actes héroïques et des sacrifices que plus d’un million de Canadiens et de Terre-Neuviens ont accomplis en mettant leur vie en péril durant la Seconde Guerre mondiale afin d’enrayer la tyrannie en Europe et de combattre pour défendre les valeurs universelles que sont la démocratie, la liberté, les droits de la personne et la primauté du droit, dont nous profitons aujourd’hui.

Le premier ministre Harper a aussi souligné que «Les contributions remarquables que le Canada a apportées durant la guerre grâce à la bravoure, au moral et à l’ingéniosité de tous ceux et celles qui ont servi et grâce à l’équipement et à la technologie fournis ont suscité un immense respect à l’échelle internationale pour notre pays ainsi qu’une énorme fierté nationale qui nous a unis comme jamais auparavant, ce qui nous permet d’atteindre de nouveaux sommets en tant que pays.

«Pensons également aux membres des Forces armées canadiennes qui continuent de faire honneur à notre pays en suivant la même fière tradition, en défendant ce qui est juste dans le monde, sur terre et en mer, entre autres en Afghanistan, au Moyen-Orient et en Afrique, et plus récemment en Libye et au Mali.», a conclu le premier ministre.

Cérémonie de commémoration en France sous l’Arc de Triomphe (Photo: gouv.fr)

Quant à lui, le ministre canadien de la Défense, Peter MacKay, a déclaré: «Aujourd’hui, à l’occasion du 68eme anniversaire du jour de la Victoire en Europe, souvenons-nous du sacrifice et des exploits des membres de les FAC au cours de la Seconde Guerre mondiale».

Et, finalement, le ministre canadien des Anciens combattants, Steven Blaney a déclaré pour sa part.: «[…]nous nous souvenons des sacrifices et des réalisations de milliers d’hommes et de femmes qui ont combattu au nom de la liberté, de la démocratie et de la primauté du droit lors de la Seconde Guerre mondiale», ajoutant «La contribution du Canada lors de la Seconde Guerre mondiale lui permit de s’affirmer en tant que nation et participa à façonner ce pays dans lequel nous vivons.»

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.