Attaque rebelle au Cachemire: quatre soldats indiens tués

0
Un soldat pakistanais patrouille le long de la ligne de contrôle (Photo: Archives/UrduDawn)
Un soldat pakistanais patrouille le long de la ligne de contrôle (Photo: Archives/UrduDawn)

Au lendemain d’une attaque des forces gouvernementales indiennes contre des rebelles à Srinagar ayant causé la mort d’un des leaders du groupe islamiste Lashkar-e-Taïba, les rebelles ont pris en embuscade certains soldats et ont fait quatre morts parmi eux, a annoncé un porte-parole de l’armée indienne.

«Les rebelles ont tiré sur des soldats à l’extérieur du village [de Hardu Buchoo, ndlr]. Quatre de nos soldats ont été tués», a déclaré à l’AFP le lieutenant colonel Ankur Vashist.

Selon un responsable de la police du Cachemire, Abdul Gani Mir, «les rebelles ont fui dans une forêt proche et des membres de l’armée ont été appelés en renfort pour boucler la zone et les capturer. L’un d’eux a été tué.»

Mi-mars, deux islamistes déguisés en joueurs de cricket avaient tué cinq policiers dans la localité de Srinagar, au Cachemire indien. Un «attentat-suicide» pour le chef du gouvernement, Omar Abdullah, relançant ainsi les tensions dans la région, qui est également le théâtre d’accrochages militaires entre l’Inde et le Pakistan, qui administre l’autre partie du Cachemire.

L’Inde et le Pakistan, tous deux possédants l’armée nucléaire et une forte armée, se sont livré à pas moins de trois guerres depuis leur indépendance en 1947. Deux d’entre elles portaient sur le Cachemire, région divisée en deux mais revendiquée par chaque pays.

La région avait été le théâtre d’un accord de cessez-le-feu signé entre les armées respectives des deux pays, en vue d’une trêve. Car début janvier, des affrontements avaient coûté la vie à trois soldats pakistanais et deux indiens.

«Un accord a été obtenu entre les deux directeurs généraux des opérations militaires pour une désescalade de la situation le long de la Ligne de contrôle» (LoC), expliquait un porte-parole de l’armée indienne, Jagdeep Dahiya, le 17 janvier dernier.

À lire aussi:

Cachemire: cinq policiers indiens tués par des islamistes déguisés >>

Cachemire: un soldat pakistanais tué par l’armée indienne >>

Cachemire: l’armée indienne menace d’une réponse « agressive » >>

Accrochages à la frontière: l’Inde et le Pakistan s’accusent mutuellement de provocation >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.