Attentats au Niger: «les assaillants venaient de Libye», selon le président Issoufou

0
Le président nigérien Mahamadou Issoufou, le 8 mai 2013 à Berlin (Photo: Archives/John Macdougall/AFP)
Le président nigérien Mahamadou Issoufou, le 8 mai 2013 à Berlin (Photo: Archives/John Macdougall/AFP)

Interrogé par la chaîne de télévision française France 24, le président nigérien Mahamadou Issoufou a affirmé samedi que les auteurs des deux attentats-suicide perpétrés jeudi au Niger, contre un camp militaire à Agadez et contre un site du groupe nucléaire français Areva à Arlit, «venaient de Libye».

«Les assaillants, selon toutes les informations que nous avons eues, venaient de Libye, du Sud libyen», a-t-il ainsi déclaré, ce qui confirme certaines informations avancées plus tôt par des responsables nigériens, revendiqués par le Mouvement pour l’unité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), groupe islamiste armé chassé du Mali par l’intervention des forces militaires françaises et africaines.

Ces attaques confirment que «la Libye continue d’être une source de déstabilisation pour les pays du Sahel», a ajouté M. Issoufou.

À Agadez, l’attaque a fait 24 morts, et au total, une dizaine de jihadistes ont été tués, selon le dernier bilan de Niamey.

«J’avais déjà prévenu depuis le déclenchement de la crise libyenne (…) qu’il fallait éviter que les solutions après la défaite de Kadhafi soient pires que le mal et j’avais précisé que si l’État libyen se ‘somalisait’ ou tombait entre les mains d’intégristes, la solution serait pire», a-t-il souligné ajoutant également que la situation est devenue «très difficile» et que malgré le fait que les autorités libyennes fassent leur maximum «la Libye continue d’être une source de déstablisation pour les pays du Sahel», a-t-il dit.

Selon de nombreux experts, au cours des derniers mois, le sud de la Libye est devenu un des sanctuaires où se sont reformées les cellules d’Al-Qaïda au Maghreb islamiste (AQMI) et autres groupes islamistes armés après l’offensive française au Mali.

À lire aussi:

Intervention des forces spéciales françaises au Niger >>

Le djihadiste Mokhtar Belmokhtar aurait supervisé les attentats au Niger de jeudi >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.