Canadiens et Américains mènent ensemble un exercice de recherche et sauvetage (PHOTOS)

0

Des équipes de la Marine royale canadienne et de l’Aviation royale canadienne s’entraînent avec des membres de la Garde côtière canadienne (GCC), de la United States Coast Guard (USCG) et de la United States Air Force (USAF) dans le cadre d’un exercice de recherche et sauvetage du 29 avril au 1er mai, en Colombie-Britannique.

L’exercice de recherche et sauvetage canado-américain qui se déroule dans le détroit d’Hécate, près de Prince Rupert, à près de 1 500 km au nord de Vancouver, permet aux équipes de recherche et sauvetage canadiennes et américaines de se pratiquer à collaborer pour répondre aux navires en détresse au large des côtes.

Cet entraînement implique environ 50 militaires des Forces armées canadiennes et 25 membres de la GCC, ainsi que 30 membres de la USCG et 30 membres de la USAF.

«Les Forces armées canadiennes sont prêtes à travailler avec nos partenaires américains en recherche et sauvetage pour répondre aux appels de détresse en mer», déclare à ce sujet le ministre de la Défense, Peter MacKay. «En mettant ce partenariat à l’épreuve dans le cadre de scénarios d’entraînement réalistes, nous nous assurons de pouvoir continuer à offrir des réponses efficaces en matière de recherche et sauvetage en mer en cas de besoin.»

Pendant l’exercice, le navire de défense côtière, le NCSM Edmonton, joue le rôle d’un navire en détresse et les membres d’équipage, celui de blessés.
Le centre conjoint de coordination de sauvetage Victoria coordonne pour sa part l’intervention des avions, des hélicoptères et des navires américains et canadiens tout au long de l’urgence simulée.

Non seulement les Forces armées canadiennes sont amenées à offrir leur aide aux provinces et municipalités offrir pour les sauvetages sur la terre et dans les eaux intérieures, mais «les incidents de recherche et sauvetage aéronautiques et maritimes sont couverts par le mandat fédéral de recherche et sauvetage, qui vise tous les incidents d’aéronefs  et maritimes survenant dans les eaux de compétence fédérale.», précise le ministère de la Défense.

«Les opérations de recherche et sauvetage en mer dépendent d’une approche intégrée combinant des ressources aériennes et maritimes provenant d’un vaste spectre d’organisations gouvernementales et bénévoles, et parfois même transfrontalières», explique à ce propos le contre-amiral William Truelove, commandant de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique), soulignant que «Au Canada, les militaires des Forces armées canadiennes et de la Garde côtière canadienne affectés aux centres conjoints de coordination de sauvetage partout au pays coordonnent leur réponse globale aux incidents aériens ou maritimes de recherche et sauvetage en utilisant toutes les ressources nécessaires pour venir en aide aux gens dans le besoin le plus rapidement possible.»

À lire aussi:

Recherche et sauvetage et sécurité des contrats au menu du rapport du vérificateur général du Canada >>

L’appel d’offre pour le renouvellement des hélicoptères de la Garde côtière est lancé >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.