Corée du Nord: maintenant un cinquième tir de missile en trois jours

0
Photo non datée de missiles nord-coréens (Photo: Archives/Kcna/KNS/AFP)
Photo non datée de missiles nord-coréens (Photo: Archives/Kcna/KNS/AFP)

La Corée du Nord a tiré ce lundi deux projectiles à courte portée dans la Mer de l’Est, le troisième jour consécutif de tirs, a indiqué le ministère de la Défense sud-coréen, rapporte ce matin l’agence Yonhap.

Selon l’agence sud-coréenne, citant le ministère de la Défense de Corée, le premier tir s’est produit entre 11h et 12h, le deuxième entre 16h et 17h. «On dirait que les tirs de projectiles nord-coréens ne sont pas encore terminés», a dit un responsable du ministère.
Il s’agirait de missiles sol-sol KN-02.

Ces trois derniers jours, la Corée du Nord aura donc lancé un total de six missiles à courte, trois samedi, un dimanche et deux aujourd’hui, lundi.«Nous tentons actuellement de déterminer la nature des projectiles et les intentions du Nord», a fait savoir à l’agence sud-coréenne un responsable militaire. «On dirait que le Nord tente de raviver les tensions militaires sur la péninsule».

Les missiles d’aujourd’hui ont été tirés depuis un lanceur mobile sur la côte Est de la Corée du Nord. Il ont parcouru environ 120km vers le nord-est avant de s’abimer en mer de l’Est comme les quatre autres avant eux, samedi et dimanche.

«Que cela soit un test de tir ou une démonstration militaire, la Corée du Nord ne devrait pas aviver les tensions» a déclaré à propos de ces tirs Kim Jang-soo, chef du bureau de la sécurité nationale, Kim Jang-soo.

La presse sud-coréenne rapporte ce matin que le bureau de la sécurité nationale et le ministère de la Défense surveillent la situation de près, a fait savoir la porte-parole.

La Corée du Nord a déclaré pour sa part que les tirs de projectiles sont «un exercice militaire normal». «Mener des exercices militaires pour construire une forte capacité de défense est le droit légitime de toute nation souveraine», a indiqué le Secrétariat du comité pour la réunification pacifique de la Corée, chargé des relations intercoréennes, ajoutant que la Corée du Sud et les États-Unis participent à de «vicieuses activités anti-Pyongyang» en critiquant ces tirs de missiles.

Il est vrai que de tels tirs se sont déjà produits mais, ces derniers tirs surviennent toutefois après l’escalade de menaces et d’invectives et de très forte tension qui a suivi la nouvelle vague de sanctions de la communauté internationale contre Pyongyang, après un tir de fusée et un 3e essai nucléaire.

Les réactions

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, s’était d’ailleurs dit préoccupé, dimanche par les provocations et les tensions dans la péninsule coréenne, «surtout étant donné les risques de mauvais calcul et d’escalade dangereuse».

La Russie s’est aussi dite sérieusement préoccupée lundi et espère que les médiateurs pour le règlement du problème nucléaire coréen tiendront prochainement une rencontre, rapporte l’agence russe Ria Novosti, citant le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Nous sommes très préoccupés par la façon dont évolue la situation autour de la péninsule de Corée depuis le début de 2013, surtout après l’essai nucléaire et les tirs de missiles», a déclaré le ministre russe, ajoutant «Ces derniers temps, la tension baisse. J’espère que cette tendance se renforce et que cela permettra de réunir des conditions pour la reprise des négociations à six, nous y sommes intéressés».

A Washington toutefois, le porte-parole du Pentagone George Little a déclaré lundi que l’administration Obama ne considère ce lancement comme un signe de de regain de tension sur la péninsule.

«Ces lancements de missiles à courte portée ne violent pas nécessairement leurs obligations internationales», contrairement au récent essai nucléaire du et au lancement de fusée à longue portée, a dit le porte-parole du ministère américain de la Défense.

Pour sa part, l’agence officielle chinoise Chine Nouvelles s’est contenté pour sa part de faire simplement dans une brève dépêche, état du lancement des deux missiles, sans autres commentaire ou déclaration,

À lire aussi:

C’est reparti: la Corée du Nord lance 3 missiles téléguidés à courte portée >>

La Corée du Nord lance un 4e missile à courte portée >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.