Dernière passation de commandement de la Mission canadienne en Afghanistan aujourd’hui à Kaboul

2

Le major-général Dean J. Milner a pris le commandement de l’opération Attention, la Contribution canadienne à la mission de formation en Afghanistan lors d’une cérémonie de passation de commandement qui s’est déroulée aujourd’hui au Camp Phoenix.

Le major-général Milner s’est vu confier le commandement par le major-général Jim Ferron, qui a commandé la mission des Forces armées canadiennes en Afghanistan pendant la dernière année.

Le major-général Ferron, déployé aupararavant en Allemagne entre 1980 et 1983, ainsi qu’entre 1986 et 1987; à Chypre en 1989; en Bosnie-Herzégovine en 1996 et en Afghanistan en 2007, et qui passe aujourd’hui le commandement de la Mission de formation à son successeur, avait accordé en décembre dernier une entrevue à Nicolas Laffont, de 45eNord.ca, qu’on peut relire sur notre site.

Le major-général Dean J. Milner, quant à lui, a déjà travaillé pendant deux ans à la section de la planification responsable de toutes les opérations des Forces canadiennes menées à l’appui de l’OTAN dans les Balkans.

Tout au long de sa carrière, il fut, notamment, responsable des opérations courantes du Centre de commandement de la Défense nationale (CCDN), à titre de J3 Opérations en cours commandant t du RCD à Petawawa, commandant du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada à Petawawa et commandant de la Force Opérationnelle Interarmées Afghanistan 5-10 qui s’était déployée en Afghanistan en 2010.

Tout comme le major-général Ferron avant lui, le major-général Milner assumera également les fonctions de commandant adjoint des opérations de la Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan.

«Par le biais de la mission de formation, le Canada est résolu à aider les Afghans à rebâtir l’Afghanistan afin qu’il devienne un pays stable, sûr et démocratique », a dit à cette occasion le ministre de la Défense, Peter MacKay.

Le major-général Milner prend le commandement au moment où le Canada amorce la Roto 3, la dernière rotation en Afghanistan, et entreprendra, dans le cadre cette dernière rotation, le retrait graduel des effectifs des Forces armées canadiennes.

«C’est un grand honneur pour moi de prendre la direction de la mission de formation en Afghanistan, l’opération Attention. Les réalisations des Canadiens en Afghanistan, depuis un peu plus d’une décennie, sont remarquables et j’accepte avec humilité de diriger une deuxième fois les troupes canadiennes pour le dernier segment de cette page d’histoire de la contribution grandiose du Canada pour aider le peuple afghan», a déclaré le major-général Milner.

Après presque 13 ans d’engagement intense, la mission militaire canadienne en Afghanistan se terminera donc le 31 mars 2014.

Cet engagement a été le plus important du Canada depuis la guerre de Corée.

Tout au long de ces 13 ans, les Canadiens ont combattu les insurgés, puis le Canada a formé, entraîné et aidé les Forces de sécurité nationale afghanes qui prendront l’entière responsabilité de la sécurité du pays au retrait des forces de la Coalition, en 2014.

La contribution canadienne à la mission de formation de l’OTAN en Afghanistan pour former l’armée naissante de ce pays et les forces de police aura finalement coûté aux contribuables environ un demi-milliard de dollars, sans compter le coût de l’équipement en cours de rapatriement.

Actuellement, environ 900 militaires canadiens sont déployés en Afghanistan avec la mission de formation, la plupart dans la région de Kaboul.

À lire aussi:

Canada en Afghanistan: rencontre avec le commandant de l’Opération Attention >>

Canadiens en Afghanistan: qu’est-ce que l’Opération Attention? (PHOTOS) >>

La mission de formation canadienne en Afghanistan coûtera un demi-milliard $ >>

Matériel militaire coincé en Afghanistan: la Défense envoie une équipe >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Discussion2 commentaires