États-Unis: 17 officiers en charge des missiles nucléaires relevés de leurs fonctions

0
Un groupe de militaire de la base de Minot, en août 2008 (Photo: Archives/Airman 1st Class Jesse Lopez/US Air Force)
Un groupe de militaire de la base de Minot, en août 2008 (Photo: Archives/Airman 1st Class Jesse Lopez/US Air Force)

«Sans précédent!» Pour le lieutenant-colonel John Dorrian, le fait que 17 officiers chargés du contrôle des missiles nucléaires intercontinentaux soient relevés de leurs fonctions en même temps, est sans précédent.

L’action a été entreprise par le commandant adjoint du 91e Groupe des opérations, le lieutenant-colonel Jay Folds, dont les officiers gèrent les centres de contrôle de lancement des missiles nucléaires Minuteman III à partir de la base de Minot dans le Dakota du Nord.

L’unité a subi une inspection complète au mois de mars, et elle consistait en une évaluation de 22 tâches. Les officiers auraient tous réussi vu que l’unité a obtenue une «note satisfaisante», soit la troisième sur une échelle de cinq.

Cependant, sur l’une des 22 tâches impliquant des opérations de lancement, l’unité a obtenue l’équivalent d’un D, soit à peine mieux que «non satisfaisant».

Dans un courriel chargé d’émotions envoyé à ses soldats, le lieutenant-colonel Folds écrivait: «Saviez-vous qu’en tant que groupe d’opérations, nous sommes tombés – et qu’il est temps de nous relever?»

Les 17 membres de la US Air Force ont été envoyés dans une formation intensive de perfectionnement de 60 à 90 jours et pourront reprendre leur travail s’ils parviennent à valider leur certification.

En matière de nucléaire le commandement de la US Air Force exige la perfection.

Dans un passé encore récent, en 2007, un B-52 avait été chargé par erreur de six missiles de croisière nucléaires avant d’effectuer un vol d’entraînement au-dessus du territoire américain. Le secrétaire à la Défense de l’époque Robert Gates avait limogé les numéros uns civil et militaire de l’Air Force.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.