Jour de Jérusalem marqué par de fortes tensions, le mufti arrêté, puis relâché

0

Des dizaines de milliers d’Israéliens ont défilé et dansé mercredi à Jérusalem pour célébrer, dans une ferveur nationaliste, la « réunification » par les armes israéliennes en 1967 de la Ville sainte, dont le mufti, plus haute autorité religieuse palestinienne, a été brièvement détenu.

Le mufti Mohammad Hussein a été relâché après avoir été interrogé pendant six heures par la police israélienne sur des heurts mardi sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, le troisième lieu saint de l’islam.

En Jordanie, pays gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem, les députés ont voté pour exiger le renvoi de l’ambassadeur d’Israël et le Premier ministre Abdallah Nsour a dénoncé les «violations israéliennes» en citant la détention du mufti et le projet «de permettre à des colons juifs extrémistes de pénétrer sur le site de la mosquée d’Al-Aqsa».

Lire dans le Nouvel Observateur >>


Le «Jour de Jérusalem» marqué par de fortes tensions (Vidéo: euronews)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.