La présidence tchadienne dit avoir déjouée une tentative de déstabilisation du pouvoir

0
 Le président tchadien Idriss Deby (Photo: Rama, WikiC)
Le président tchadien Idriss Deby (Photo: Rama, WikiC)

Le porte-parole du gouvernement tchadien Hassan Sylla ben Bakary a annoncé mercredi 1er mai, dans un communiqué publié sur le site de la présidence, que des individus ayant tenté de mener une action de déstabilisation du pouvoir, parmi lesquel un député d’opposition, ont été arrêté.

«Ce jour 1er mai 2013, un groupuscule d’individus mal intentionnés a cherché à mener une action de déstabilisation contre les institutions démocratiques de la République.
Ces apatrides conspiraient depuis plus de quatre mois pour remettre en cause la paix chèrement acquise sous l’impulsion du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence IDRISS DEBY ITNO.
Mais c’était sans compter avec les vaillantes Forces de Défense et de Sécurité qui depuis le mois de décembre 2012 les pistaient et ont fini ce matin par les neutraliser et les mettre totalement hors d’état de nuire.
Les principaux auteurs arrêtés ont été confiés au Procureur de la République pour les besoins de l’enquête.»

Aucune précision n’a été apportée concernant l’origine, l’appartenance voire même le nombre des personnes arrêtées. Selon plusieurs sources policières citées par l’AFP, il y aurait eu plusieurs arrestations de civils et de militaires parmi lesquelles Saleh Makki (député d’opposition, ndlr).

Le député et chef de file de l’opposition tchadienne Saleh Kebzab a confirmé dans un courriel à l’AFP qu’il y a eu plusieurs arrestations dont Saleh Makki.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.