Le Canada investit pour la construction d’un centre d’accueil permanent à Vimy

2
Le Mémorial national du Canada à Vimy (Photo: ACC)
Le Mémorial national du Canada à Vimy (Photo: Archives/ACC)

Le gouvernement du Canada investit 5 millions de dollars pour la construction d’un centre d’accueil permanent au Mémorial national du Canada à Vimy, en France.

Le centre devrait être construit d’ici avril 2017, à temps pour le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy.

C’est le ministre des Anciens combattants, Steven Blaney, qui en fait l’annonce ce matin à Québec.

Le centre d’accueil permanent à Vimy sera construit grâce au soutien financier du gouvernement du Canada et de la Fondation Vimy, qui a pour mission de conserver et de promouvoir le patrimoine canadien de la Première Guerre mondiale, symbolisé par la victoire à la crête de Vimy, le 9 avril 1917.

«Le gouvernement du Canada est fier de collaborer avec la Fondation Vimy pour établir un centre d’accueil permanent au Mémorial national du Canada à Vimy. Notre objectif mutuel est de contribuer à renforcer cette fierté et à sensibiliser les citoyens canadiens et les amis de notre pays aux sacrifices et aux exploits des valeureux Canadiens pendant la Première Guerre mondiale.», a déclaré le ministre Blaney.

Le plus grand monument aux morts canadiens

En 1917, dans la bataille de la crête de Vimy, un point stratégique de toute première importance pour les Allemands, après des essais infructueux des Français et des Britanniques, quatre divisions canadiennes passent à l’assaut le 9 avril et réussissent à prendre le contrôle de la cote 145.

Mais la bataille s’est faite au prix de lourdes pertes: des 100 000 Canadiens qui ont combattu, environ 11 000 ont été blessés, dont près de 3 600 mortellement.

Le mémorial de Vimy honore la mémoire de ces soldats canadiens morts en France pendant la Première Guerre mondiale (sur les plus de 60 000 soldats du corps expéditionnaire canadien, 11 000 sont disparus).

La croix de bois de la bataille de Vimy

Le ministre des Anciens Combattants Steven Blaney (3e à partir de la gauche) aujourd’hui à Québec, accompagné de l’honorable Gilles Lamontagne (2e à partir de la droite sur la première rangée) et d’autres vétérans. (Photo: ACC)

Après la bataille de la crête de Vimy, l’armée canadienne érigea sur le site de la bataille une croix de bois à la mémoire des disparus de cette bataille. Lors de la construction du mémorial de Vimy, cette croix, qui est toujours utilisée lors de cérémonies de commémoration de la bataille de la crête de Vimy, a été confiée à la garde du Royal 22e Régiment et placée à la Citadelle de Québec.

C’est donc à la Citadelle de Québec que, ce matin, Steven Blaney a fait l’annonce de l’investissement canadien pour la construction du centre d’accueil, déclarant: «La croix qui se trouve ici à la Citadelle[de Québec]se dressait jadis à la crête de Vimy. Cet emblème sacré nous rappelle aujourd’hui le lourd tribut payé par notre nation sur la crête de Vimy ce lundi matin de Pâques, il y a 96 ans.»

«Nous avons hâte de travailler avec le gouvernement fédéral et d’autres intervenants, autant au Canada qu’en France, en perspective du centenaire de la bataille de la crête de Vimy en 2017. L’ouverture de ce centre d’apprentissage sera l’un des points saillants de ce que nous allons organiser pour célébrer ce que nous, les Canadiens, avons accompli ensemble à Vimy il y a près de 100 ans. N’oublions jamais.», a déclaré pour sa part Chistopher Sweeney, président du Comité 2017 de la Fondation Vimy.

À lire aussi:

Le Canada commémore le 96ème anniversaire de la bataille de la crête de Vimy (PHOTOS/VIDÉO) >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Discussion2 commentaires