Le général Lawson participe à sa 2e réunion du Comité militaire de l’OTAN

0
De gauche à droite: le general Knud Bartels (président du Comité militaire de l'OTAN) et le général Jean-Paul Paloméros (commandant de l'OTAN en charge de la transformation)à la réunion du Comité militaire le 14 mai à Bruxelles (Photo: OTAN)
De gauche à droite: le general Knud Bartels (président du Comité militaire de l’OTAN) et le général Jean-Paul Paloméros (commandant de l’OTAN en charge de la transformation) à la réunion du Comité militaire le 14 mai à Bruxelles (Photo: OTAN)

Le général Tom Lawson, Chef d’état-major de la Défense, a participé la semaine dernière, avec ses homologues de l’OTAN, à la 169e réunion du Comité militaire de l’OTAN à Bruxelles, en Belgique.

Le Comité militaire, explique-t-on sur le site de l’OTAN, est la plus haute instance militaire de l’OTAN et l’organe permanent le plus ancien de l’Organisation après le Conseil de l’Atlantique Nord. Le rôle du Comité militaire est de donner des avis sur les questions militaires aux organes décisionnels civils de l’OTAN – le Conseil de l’Atlantique Nord et le Groupe des plans nucléaires.

La conférence de deux jours portait sur la transformation de l’OTAN, le progrès réalisé dans le cadre de l’initiative d’interconnexion des forces et des projets de défense intelligente, ainsi que sur opérations en cours actuellement en Afghanistan et au Kosovo, ainsi que des plans relatifs aux activités qu’entreprendra l’OTAN une fois la mission en Afghanistan achevée en 2014.

Les chefs de la défense ont aussi examiné le progrès concernant la collaboration entre les forces armées des partenaires spéciaux de l’alliance, soit la Géorgie, la Russie et l’Ukraine, et reçu des mises à jour portant sur diverses questions en matière de sécurité régionale.

Les chefs d’état-major de la défense des pays de l’OTAN ont réaffirmé à cette occasion, dit le communiqué du Comité militaire de l’OTAN, leur volonté d’apporter leur soutien au commandant de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) au cours des dix-neuf mois à venir, «qui seront déterminants pour l’issue de la mission.»

Le Comité militaire a également examiné les moyens d’approfondir la coopération entre militaires avec les partenaires de l’OTAN.

Enfin, au chapitre de la transformation, dit encore le communiqué de l’OTAN,les chefs d’état-major de la défense ont exprimé leur soutien à l’égard d’initiatives en cours et futures, notamment celles de la défense intelligente et de l’interconnexion des forces, dans le but d’optimiser les ressources tout en s’appuyant sur les enseignements tirés des opérations.

C’était la deuxième participation du général Lawson à une semblable réunion en tant que chef d’État-major. Le général, nouvellement nommé, avait participé une première fois en janvier dernier à une réunion du Comité militaire de l’OTAN à Bruxelles en tant que chef d’État-major.

«Les discussions substantielles facilitées par les rencontres régulières du comité militaire de l’OTAN sont d’une importance capitale afin de s’assurer que l’on formule de bons avis militaires au Conseil de l’Atlantique Nord », a déclaré le général Lawson, ajoutant « J’ai trouvé que les mises à jour relatives à la transformation de l’OTAN et à la sécurité régionale présentent un intérêt particulier. Je suis certain qu’au fur et à mesure que l’alliance poursuit la modernisation et la transformation, le Canada et les Forces armées canadiennes continueront de jouer un rôle important en ce qui concerne le processus et le résultat final.»

À lire aussi:

Première participation du général Lawson à une réunion du Comité militaire de l’OTAN >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.