Le HCR appelle à laisser passer les personnes qui veulent fuir la Syrie

0
Des familles syriennes continuent de fuir le pays, ici à la frontière avec la Jordanie (Photo: HCR)
Des familles syriennes continuent de fuir le pays, ici à la frontière avec la Jordanie (Photo: HCR)

Avec l’intensification du conflit en Syrie et devant la lassitude de certains pays voisins, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), prévoyant qu’un nombre croissant de personnes continueront chercher à fuir les violences, appelle à laisser passer en toute sécurité ceux et celles qui veulent fuir le pays et ses violences.

«Le HCR félicite les gouvernements voisins du Liban, de la Jordanie, de la Turquie et de l’Iraq pour avoir accueilli jusqu’à présent plus de 1,5 million de réfugiés syriens et reconnaît la lourde charge que l’afflux de réfugiés fait peser sur leurs sociétés », a déclaré vendredi 24 mai la porte-parole du HCR, Melissa Fleming lors d’une conférence de presse à Genève.

«Bien que les gouvernements nous assurent que les frontières resteront ouvertes, le HCR s’inquiète d’informations selon lesquelles de nombreux Syriens tentant de fuir seraient refoulés à la frontière dans des zones extrêmement dangereuses. Nous sommes également préoccupés par des témoignages indiquant que des restrictions seraient imposées aux personnes souhaitant quitter la Syrie », s’est inquiétée Mme Fleming.

Le Haut Commissariat appelle à permettre le passage, en toute sécurité, des personnes souhaitant fuir. Tout en reconnaissant les «préoccupations légitimes» des pays voisins, il souligne qu’il est essentiel que les civils fuyant la violence aient accès à la sécurité en toutes circonstances conformément au droit international.

«Il est crucial que la communauté internationale apporte un soutien urgent et massif aux pays d’accueil des réfugiés et aux opérations humanitaires pour leur permettre de continuer à recevoir les réfugiés syriens et à répondre à leurs besoins croissants. Ces pays ne devraient pas être seuls à supporter cette charge», a ajouté la porte-parole de l’agence onusienne.

Selon le HCR, le nombre de Syriens ayant besoin d’une assistance humanitaire en raison du conflit dépasse maintenant les huit millions, soit 38% de la population totale.

De ces 8 millions, précise le HCR, 6,8 millions se trouvent encore en Syrie, mais 1,5 million ont dû se réfugier dans des pays voisins, dont 500 000 au Liban et 500 000 en Jordanie.

Le HCR et ses partenaires, a déclaré encore Melissa Fleming, intensifient actuellement leurs efforts, mais auront besoin pour mener leur mission de financements supplémentaires.

Le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF), géré par le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations Unies, a octroyé pour sa part, mercredi 9,8 millions de dollars d’appui à la construction d’un nouveau camp pour les réfugiés syriens en Jordanie.


Une vidéo du HCR, tournée il y a quelques mois, sur l’exode des réfugiés syriens (Vidéo: HCR)

À lire aussi:

La Syrie complique et retarde l’aide humanitaire aux zones rebelles >>

Le chef du HCR sonne à nouveau l’alarme sur l’aspect «terrifiant» de la crise syrienne >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.