Le vice-amiral Paul Maddison reçoit la Légion du mérite des États-Unis

0
le Chef des opérations navales américain, l'amiral Jonathan Greenert remet au commandant de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Paul Maddison, la Légion du mérite au Washington Navy Yard. (Photo: Mass Communication Specialist 1st Class Peter D. Lawlor/US Navy)
Le Chef des opérations navales américain, l’amiral Jonathan Greenert remet au commandant de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Paul Maddison, la Légion du mérite au Washington Navy Yard. (Photo: Mass Communication Specialist 1st Class Peter D. Lawlor/US Navy)

Le vice-amiral Paul Maddison, commandant de la Marine royale canadienne, a reçu la Légion du mérite des États-Unis lors d’une cérémonie à Washington le 26 avril dernier. 

«Comme commandant de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Maddison a servi avec distinction en vue de renforcer le partenariat entre le Canada et la marine américaine lors d’une période difficile où les changements étaient constants», a déclaré le ministre de la Défense nationale, Peter Mackay. «Le fait qu’on lui ait rendu cet honneur témoigne des excellentes relations entre nos deux marines.»

Pour sa part, le commandant des Forces armées canadiennes, le général Tom Lawson s’est dit «extrêmement fier des réalisations du vice-amiral Maddison et de la reconnaissance que nos amis américains lui ont décernée. Son travail illustre à merveille les plus glorieuses traditions du service militaire et rend hommage à la Marine royale canadienne et aux Forces armées canadiennes». Le chef d’état-major de la Défense a rappelé que le vice-amiral a beaucoup travaillé à accroître l’interopérabilité avec la US Navy «et à promouvoir d’excellentes relations dont nous bénéficions actuellement avec toutes les marines du monde avec lesquelles nous travaillons.»

Lors de la cérémonie fin avril, le commandant de la Marine canadienne a expliqué que c’est avec la confiance et le respect que débute la coopération stratégique.

«C’est au moyen de discussions ouvertes à propos des enjeux qui nous touchent, et un engagement ferme à passer outre ces sujets de préoccupation qui peuvent nous diviser – comme le fait que nos marines serviront toujours les politiques nationales – que nous devons travailler pour obtenir ce que je crois fermement être dans le plus grand intérêt public en cette époque de mondialisation : promouvoir un bon ordre maritime grâce à la réglementation de nos espaces océaniques communs», a-t-il expliqué.

Le Chef des opérations navales américain, l'amiral Jonathan Greenert remet au commandant de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Paul Maddison, la Légion du mérite au Washington Navy Yard. (Photo: Mass Communication Specialist 1st Class Peter D. Lawlor/US Navy)
(Photo: Mass Communication Specialist 1st Class Peter D. Lawlor/US Navy)

La Légion du mérite est la plus haute récompense qui peut être attribuée à un membre des Forces armées américaines ou d’un pays étranger allié. Elle vise à reconnaître la conduite méritoire remarquable affichée en rendant un service exceptionnel aux États-Unis. Elle fût instaurée le 20 juillet 1942 par un Acte du Congrès américain et selon le décret 9260 en date du 29 octobre 1942.

Les Canadiens qui ont reçu les honneurs associés à ce prix comprennent notamment le général Harry Crerar, le lieutenant-général Charles Foulkes, le major-général Georges Vanier qui est ultérieurement devenu gouverneur général du Canada, le major-général George R. Pearkes, détenteur de la Croix de Victoria, et plus récemment, le général Walter Natynczyk, le général Paul Manson, le lieutenant-général J.C. Gervais et le lieutenant-général Andrew Leslie.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.