Les États-Unis et le Canada célèbrent le 55e anniversaire du NORAD

0
L'équipe dirigeante du NORAD coupe le gâteau d'anniversaire avec différents responsables, ce 9 mai 2013, à la base aérienne de Peterson, dans le Colorado (Photo: U.S. Air Force/Tech. Sgt. Thomas J. Doscher)
L’équipe dirigeante du NORAD coupe le gâteau d’anniversaire avec différents responsables politiques, ce 9 mai 2013, à la base aérienne de Peterson, dans le Colorado (Photo: U.S. Air Force/Tech. Sgt. Thomas J. Doscher)

À l’occasion, ce jeudi, d’une cérémonie à la base aérienne de Peterson, dans le Colorado, les responsables américains et canadiens du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) ont fêté le 55e anniversaire de l’accord unissant leurs deux pays.

«Quel témoignage de deux grandes nations qui décident ensemble de faire face aux problèmes de sécurité d’une manière unifiée, comme un exemple pour notre peuple et un véritable exemple pour le monde», s’est réjoui le général américain Charles H. Jacoby Jr., commandant du NORAD.

Signé le 12 mai 1958, l’accord officialisant la mise en place du NORAD a permis d’organiser pendant plus d’un demi-siècle la sécurité aérospatiale en Amérique du Nord. Il a été renouvelé en mai 2006 afin d’y intégrer une mission d’alerte maritime pour lutter efficacement contre toute menace sur la sécurité des deux pays.

Après avoir coupé le traditionnel gâteau en compagnie du général Jacoby, James Bezan, président du Comité permanent de la Défense nationale du Canada à la Chambre des communes, a tenu à rendre hommage aux citoyens nord-américains totalement dévoués à la cause sécuritaire. «Le succès du NORAD est directement attribuable à ces milliers d’hommes et de femmes américains et canadiens qui se sont consacrés à la défense de l’Amérique du Nord au cours des 55 dernières années. En ce jour, nous célébrons non seulement l’anniversaire de cet accord historique, mais le travail que vous faites tous chaque jour», a-t-il confié.

Jack Harris, vice-président du Comité canadien permanent de la défense nationale, et Marcy Grossman, consule générale du Canada à Denver, étaient également présents, ce jeudi, au quartier général du NORAD, à la base de Peterson. Tout comme le lieutenant-général canadien Alain Parent, commandant adjoint du NORAD.

«Une importance capitale» pour le ministre MacKay

De son côté, le ministre canadien de la Défense Peter MacKay a rappelé le caractère nécessaire d’une telle entente entre les deux pays. «Les relations de défense entre le Canada et les États-Unis sont d’une importance capitale, et, grâce à des partenariats mutuels comme le NORAD, le Canada bénéficie d’une protection accrue contre des attaques militaires directes en se partageant la responsabilité de la défense de l’Amérique du Nord», a-t-il assuré dans une déclaration publiée par le ministère de la Défense.

«À l’avenir, le NORAD continuera à jouer un rôle important dans la défense de l’Amérique du Nord en s’adaptant à de nouveaux défis et en servant de moyen de dissuasion efficace face à tout agresseur», a-t-il ajouté.

Veillant à la sécurité du territoire nord-américain notamment lors d’évènements comme l’intronisation du président américain ou les assemblées des Nations-Unies, le NORAD a également assuré la sécurité de l’espace aérien au-dessus du Superdome Mercedes Benz de la Nouvelle Orléans, lors du Superbowl 2013, le 3 février dernier.

«Le Super Bowl de cette année est l’un des nombreux événements spéciaux que la Région continentale américaine du NORAD et le 601e Centre d’opérations aérospatiale (AOC) ont planifié pour 2013», confiait alors le lieutenant-général Sid Clarke, commandant de la région continentale américaine du NORAD.

Le commandement du NORAD a trois régions subordonnées, à savoir la région de l’Alaska située à Elmendorf, la région du Canada située à Winnipeg, au Manitoba, ainsi que la région continentale située à Tyndall, en Floride. Il a ainsi permis «le détournement et la détection de menaces potentielles ainsi que la défense contre celles-ci, en surveillant et en repérant des objets artificiels dans l’espace, comme des aéronefs, des missiles, des satellites et des débris spatiaux», comme l’a rappelé le ministre MacKay.

À lire aussi:

NORAD surveillera le ciel de la Nouvelle-Orléans pendant le Superbowl >>

Canadiens et Américains signent le Cadre de coopération dans l’Arctique >>

Exercice du NORAD: 24 heures à l’intérieur de Cheyenne Mountain >>

Le lieutenant-général Parent officiellement nouveau commandant adjoint du NORAD >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l'Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d'une licence en Information­-Communication, Gaëtan s'intéresse aux enjeux internationaux à travers l'analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.