Les militaires tanzaniens de la MONUSCO commencent à arriver au Nord-Kivu

0
Arrivée à Goma de Casques bleus de la Brigade d'intervention en République démocratique du Congo (Photo: MONUSCO)
Arrivée à Goma de Casques bleus de la Brigade d’intervention en République démocratique du Congo (Photo: MONUSCO)

Le porte-parole de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (RDC), Madnodje Mounoubai, a confirmé qu’un contingent de militaires tanzaniens est arrivé à Goma au Nord-Kivu, rapporte le service d’information de l’ONU.

Les soldats tanzaniens s’ajoutent à d’autres qui étaient venus avec le commandant de cette force, portant à plus d’une centaine l’effectif des militaires tanzaniens qui feront partie de la Brigade d’intervention de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO).

«Aujourd’hui [NDLR vendredi 10 mai] effectivement, un certain nombre de soldats tanzaniens sont arrivés avec des équipements. D’après les éléments que nous avons, environ une centaine d’éléments sont déjà en place. Ce sont des officiers, des éléments d’État-major, donc des personnes chargées de la planification qui sont arrivés », a déclaré le porte-parole de la MONUSCO dans un communiqué de presse.

Le commandant de la Brigade d’intervention, James Mwakibolwa, arrivé mardi 23 avril à Goma, est déjà sur place avec certains éléments d’État-major de la force qui devra être déployée sur le territoire congolais pour neutraliser les groupes armés.

«Donc petit à petit, les choses se mettent en place», a ajouté le porte-parole de la Mission,«Le site qui doit accueillir ces éléments est déjà bien avancé dans les travaux d’aménagement. Donc au fur et à mesure que le site sera prêt, on va activer la cadence, pour que dans le délai le moins long possible, tous les éléments soient en place.»

Le 28 mars dernier, face aux vagues de conflit récurrentes dans l’est de la République démocratique du Congo menaçant la stabilité et le développement de tout le pays et de la région des Grands Lacs, le Conseil de sécurité avait décidé de créer une « brigade d’intervention » spécialisée pour une période initiale d’un an.

La Brigade de la MONUSCO, qui comprendra trois mille soixante-neuf hommes, est dotée d’un mandat offensif et a pour mission de neutraliser les groupes armés opérant dans l’Ets de la RDC.

À lire aussi:

RDC: l’ONU crée une force d’intervention rapide pour combattre les rebelles >>

L’envoyée de l’ONU, Mary Robinson, gravement préoccupée par les tensions en RDC >>

Encore un Casque bleu tué dans une embuscade, cette fois au Congo >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.