L’exercice de recherche et sauvetage TigerEx 2013 se déroule du 13 au 17 mai

0
Lors d'un exercice TigerEx précédent, le caporal-chef Nic Meunier, technicien en recherche et sauvetage du 424e Escadron de transport et de sauvetage, prépare un pansement de combat pour une blessure fictive à la jambe du sergent Jackie Chabassol, une des victimes fictives pendant la simulation d'une catastrophe aérienne (Photo: Caporal Brandon O'Connell, 8e EMA, Trenton)
Lors d’un exercice TigerEx précédent, le caporal-chef Nic Meunier, technicien en recherche et sauvetage du 424e Escadron de transport et de sauvetage, prépare un pansement de combat pour une blessure fictive à la jambe du sergent Jackie Chabassol, une des victimes fictives pendant la simulation d’une catastrophe aérienne (Photo: Caporal Brandon O’Connell, 8e EMA, Trenton)

Les techniciens en recherche et sauvetage (SAR), les équipages aériens, les spécialistes de la maintenance et d’autres membres du personnel de soutien de la 8e Escadre Trenton ont commencé l’exercice annuel TigerEx à Churchill, au Manitoba, qui se déroulera du 13 au 17 mai.

Les citoyens de Churchill et les Rangers canadiens seront aussi appelés à fournir leur soutien à l’exercice.

En matière de recherche et sauvetage, la 8e Escadre Trenton, avec la 17e Escadre Winnipeg, l’Ontario, les Prairies, l’Arctique canadien et la plus grande partie du Québec, soit au total environ 10 millions de kilomètres carrés.

Examen, lors d’un exercice précédent, des voies respiratoires d’une victime fictive (Photo: Brandon O’Connell, 8e EMA, Trenton)

«Cette année encore, TigerEx placera nos équipes de recherche et sauvetage dans des situations réalistes où elles devront porter secours à des blessés simulés et trouver des solutions à des scénarios de sauvetage complexes», a déclaré le lieutenant-colonel Jean Bernier, commandant du 424e Escadron, surnommé, justement le «Tiger Squadron» et dont le nom de code est «Tigerex».

Les techniciens en recherche et sauvetage de l’escadron sont constamment en alerte et capables de se déployer à 30 minutes d’avis les jours de semaine et à 2 heures d’avis les fins de semaine.

Deux avions CC-130 Hercules et un hélicoptère CH-146 Griffon du 424e Escadron prendront aussi part à l’exercice.

Améliorer le système de recherche et sauvetage

«Notre gouvernement se doit d’améliorer notre système de recherche et de sauvetage », a déclaré à cette occasion le ministre de la Défense, Peter MacKay. « Les techniciens en recherche et sauvetage s’attellent au perfectionnement de leurs compétences lors d’exercices comme TigerEx, pour rester parmi les meilleurs sauveteurs du monde. »

Le 2 mai dernier, le ministre de la Défense Peter MacKay a d’ailleurs fait plusieurs annonces concernant la recherche et sauvetage, notamment un investissement de 16,2 millions $ pour le développement d’un système de recherche et sauvetage assisté par satellite ainsi qu’une initiative de la Défense visant à accroître la flexibilité des temps de réponse pour les escadrons de sauvetage de l’Aviation.

Le ministre MacKay a aussi annoncé récemment le tout premier examen quadriennal de la recherche et du sauvetage qui réunira toutes les personnes qui interviennent en recherche et sauvetage, pour qu’elles évaluent le système d’une manière compréhensive et systématique.

Ces annonces sont intervenues après que le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, ait déposé son rapport du printemps 2013 dans lequel il indiquait être «préoccupé» par la «pérennité des services de recherche et sauvetage dans les années à venir».


Un technicien en recherche et sauvetage descend d’un hélicoptère CH-146 Griffon (Vidéo: Pcf96)

À lire aussi:

Les ministres MacKay et Findlay annoncent un investissement «majeur» en recherche et sauvetage >>

Recherche et sauvetage et sécurité des contrats au menu du rapport du vérificateur général du Canada>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.