Matériel militaire coincé en Afghanistan: la Défense envoie une équipe

0
L'armée américaine prévoit de laisser 6 milliards $ d'équipements en Afghanistan après 2014 (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Des centaines de conteneurs de matériels militaire canadiens sont toujours coincés en Afghanistan (Photo: Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Souvenez-vous, 45eNord.ca vous avait raconté en juin, juillet et décembre dernier comment près de 400 conteneurs de matériels militaire canadien sont coincés sur une base en Afghanistan. On apprend aujourd’hui qu’une équipe de 15 soldats canadiens a été envoyé à Kandahar pour une mission d’un mois afin de déterminer si ces conteneurs sont encore assez bon état pour être ramené par mer à la maison.

Même si la mission de combat dans la province de Kandahar est finie depuis juillet 2011 et que les derniers soldats ont quitté les lieux depuis décembre 2011, près de 400 conteneurs conteneurs remplis de fournitures militaires sont en effet bloqués à l’aérodrome de Kandahar.

En décembre dernier, le ministère de la Défense nationale indiquait que le matériel est de faible priorité et que tout l’équipement sensible et de haute valeur a déjà été retourné au Canada. Environ 1 800 conteneurs ont été expédiés vers le Canada entre juillet et décembre 2011.

Selon le lieutenant-général Stuart Beare, commandant du Commandement des Opérations Interarmées du Canada, la valeur de l’équipement laissé à Kandahar fait qu’il vaut toutefois la peine de le récupérer.

Il a également précisé que ne pas avoir ce matériel, qui comprend entre autres des pneus, des tentes, des barbelés, des chariots élévateurs à fourche, de l’équipement d’ingénierie et des pièces de rechange non essentielles, n’empêche pas la régénération de l’armée.

Si la Défense envoie maintenant une équipe pour évaluer l’état de ces conteneurs, c’est que la certification nécessaire pour les transporter est expirée et que si les 400 conteneurs ne satisfont plus les normes internationales des compagnies maritimes, la Défense devra trouver un autre moyen, c’est à dire trouver une façon pour s’en débarrasser. Les États-Unis prévoient quant à eux de laisser quelques 628 000 pièces d’équipement d’une valeur de 6 milliards $ sur le sol afghan.

La CBC avait annoncé avoir découvert début juillet 2012, un vol de conteneurs, une fois ceux-ci arrivés à Montréal. Le contenu avait été remplacé par des roches et de sable.

Le ministère de la Défense nationale avait confirmé cette information, soulignant cependant qu’il n’y avait pas d’armes, de munitions ou d’uniformes dans les conteneurs volés. La présidente de la société embauchée pour rapatrier les conteneurs, A. J. Maritime, Alda Rodrigues, avait d’ailleurs déclaré à la CBC que le pillage est un problème très répandu dans les opérations de transport maritime.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.