Meurtre en pleine rue à Londres: un acte «manifestement de nature terroriste» pour Cameron

0
Un homme muni d'une machette et les mains ensanglantées s'adresse aux caméras, dans le quartier londonien de Woolwich (Photo: ITV News)
Un homme muni d’une machette et les mains ensanglantées s’adresse aux caméras, dans le quartier londonien de Woolwich (Photo: ITV News)

Scotland Yard a annoncé, ce mercredi, avoir ouvert le feu sur deux individus suspectés d’avoir tué un troisième homme, qui serait un soldat britannique, dans le quartier de Woolwich, dans le sud-est de Londres. Un acte «extrêmement choquant» et «manifestement de nature terroriste» pour le Premier ministre britannique, David Cameron.

«Les policiers ont ouvert le feu sur deux hommes qui semblaient détenir des armes. Ils ont été hospitalisés dans deux hôpitaux londoniens distincts pour y recevoir des soins», a indiqué un responsable de Scotland Yard, Simon Letchford. «Nous pensons que la victime est un soldat. Nous ignorons les circonstances du drame», a ajouté le député de Woolwich et Greenwich, Nick Raynsford, devant les médias.

S’il n’a pas confirmé que la victime était un soldat, le Premier ministre David Cameron a évoqué un acte «extrêmement choquant». Présent au Conseil européen de Bruxelles puis au palais présidentiel français, à Paris, le chef du gouvernement a d’ores et déjà demandé à son ministre de l’Intérieur de convoquer une réunion du comité Cobra, constitué de ministres et responsables de la sécurité.

Alors qu’il devait rester dans la capitale française pour la nuit, David Cameron doit rentrer dès ce mercredi soir du côté de Londres. Il dirigera lui-même une nouvelle réunion du comité, ce jeudi matin.

Reçu par le président français François Hollande, le Premier ministre britannique a dénoncé «un acte barbare» et une «attaque épouvantable […] manifestement de nature terroriste».

Un individu armé s’affiche devant les caméras

Des témoins cités par divers médias ont déclaré avoir entendu les agresseurs crier «Allah Akbar». D’autres , cités par l’agence AP, ont affirmé que la victime avait été décapitée. Des informations, pour l’heure, non confirmées par la police.

La chaîne ITV News a diffusé, de son côté, une vidéo amateur tournée sur la scène du crime ou on y voit un homme aux mains ensanglantés, muni d’une machette et d’un couteau. «Je suis désolé que des femmes soient témoins de ça, mais dans notre pays, les femmes voient les mêmes choses. Vous ne serez jamais en sécurité. Virez votre gouvernement, il se fout de vous», a-t-il lancé devant la caméra.

«Nous devons les combattre comme ils nous combattent. Œil pour œil, dent pour dent», a-t-il ajouté. Avant de lancer: «Nous jurons par Allah le tout puissant que nous n’arrêterons jamais de vous combattre».


Vidéo amateur sur les lieux de l’assassinat dans le quartier londonien de Woolwich – 22 mai 2013 (Vidéo: ITV News)

«Les terroristes ne gagneront jamais» selon Cameron

«Le Royaume-Uni a déjà subi des attaques terroristes d’extrémistes islamistes et nous nous sommes toujours relevés sur la base de la vigilance, de la sécurité, du bon fonctionnement de la police, du renseignement. Mais principalement grâce à notre état d’esprit britannique qui consiste à ne jamais plier face à de telles attaques», a martelé David Cameron.

Avant d’ajouter que «les terroristes ne gagneront jamais car ils ne pourront jamais battre nos valeurs, notre croyance en la démocratie et la liberté d’expression. Nous leur tiendrons toujours tête, peu importe où ils se trouvent. Et c’est la raison pour laquelle nous gagnerons toujours».

De son côté, le maire de Londres, Boris Johnson, a réagi sur Twitter, dénonçant le caractère affligeant de cet acte. «L’attaque de cet après-midi est un acte de violence écœurant et impardonnable. Mes pensées vont vers la victime et sa famille», a-t-il confié.

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l'Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d'une licence en Information­-Communication, Gaëtan s'intéresse aux enjeux internationaux à travers l'analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.