Moscou exige le départ d’un agent de la CIA démasqué et arrêté

1
Arrêté ce mardi, Ryan Fogle, agent supposé de la CIA, a été déclaré persona non grata par la diplomatie russe (Photo: FSB Public Relations Center)
Arrêté ce mardi, Ryan Fogle, agent supposé de la CIA, a été déclaré persona non grata par la diplomatie russe (Photo: FSB Public Relations Center)

La diplomatie russe a annoncé, ce mardi, avoir arrêté un agent de la CIA, Ryan Fogle, avant d’exiger son départ «dans les plus brefs délais». Se faisant passer pour un diplomate américain, cet agent présumé aurait tenté d’enrôler un membre des services secrets russes.

Mise à jour du 14/05/2013 à 15h40

Le porte-parole adjoint du Département d’État Patrick Ventrell a rappelé, ce mardi, la volonté de Washington de poursuivre sa coopération diplomatique avec Moscou malgré le récent scandale d’espionnage, intervenu ce mardi. «Je peux confirmer qu’il a été interpellé puis relâché. Je ne dispose pas d’autres informations concernant cette affaire. Nous coopérons avec la Russie sur un large éventail de questions et avons l’intention de poursuivre cette coopération», a-t-il déclaré.

«La Russie déclare Ryan Fogle persona non grata et exige son départ dans les plus brefs délais», a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. L’histoire est rocambolesque mais pourrait bien entamer un peu plus les relations russo-américaines. Plus de vingt ans apres la fin de la Guerre froide, une nouvelle affaire diplomatique a éclot, ce mardi, du côté de Moscou.

Les services spéciaux russes ont ainsi annoncé avoir arrêté, dans la nuit de lundi a mardi, «l’agent de la CIA Ryan C. Fogle, travaillant sous la couverture de troisième secrétaire du département politique de l’ambassade». Des informations étayées par des images de l’arrestation et de l’interrogatoire diffusées par les télévisions russes.

«L’arsenal classique de l’espion découvert sur lui ainsi qu’une importante somme d’argent trahissent un agent étranger pris en flagrant délit et suscitent de sérieuses questions envers la partie américaine», a ajouté la diplomatie russe. Cet agent présumé aurait ainsi tenté d’enrôler un membre des services secrets russes contre une forte somme d’argent.

Des tentatives de recrutement effectuées «à plusieurs reprises» selon les autorités russes

Le Service fédéral de sécurité russe (FSB) a diffusé des photos et vidéos de l’arrestation de Ryan Fogle, ce mardi, à Moscou (Photo: FSB Public Relations Center)

La télévision publique en langue anglaise RT a notamment dévoilé des extraits de la lettre supposément adressée à la recrue russe. «Cher ami (…) Nous sommes prêts à vous offrir 100 000 dollars et à discuter de votre expérience et d’une collaboration (…) Nous pouvons offrir jusqu’à un million de dollars par an pour une collaboration à long terme», pouvait-on lire.

Le Service fédéral de sécurité russe (FSB) a indiqué que Ryan Fogle avait été remis a l’ambassade américaine après «les procédures nécessaires». Avant que la diplomatie russe n’ajoute avoir «convoqué mercredi l’ambassadeur américain» à Moscou Michael McFaul.

Car cette arrestation mettrait en lumiere une affaire d’une plus grande ampleur, a en croire les autorités russes. «Ces derniers temps, le renseignement américain a tenté à plusieurs reprises de recruter des collaborateurs des forces de l’ordre et des services secrets russes», a notamment affirmé le FSB.

Des contrôles, pour certains similaires a la période de la Guerre Froide, sont notamment effectués depuis plusieurs semaines sur des ONG russes. Une loi récemment adoptée oblige ainsi celles bénéficiant d’un financement étranger et ayant «une activité politique» à se faire inscrire sur un registre d’«agents de l’étranger».

Pour l’heure, Washington n’a émis aucune confirmation ou commentaire a propos de cette affaire. Mais nul doute que cette récente histoire viendra tendre un peu plus les relations entre le Kremlin et la Maison Blanche. Le retour au pouvoir de Vladimir Poutine, en mai 2012, avait notamment laissé resurgir quelques tensions entre les deux États.


Interrogatoire de Christopher Fogle, agent supposé de la CIA – 14 mai 2013 (Vidéo: Russia Today)

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l'Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d'une licence en Information­-Communication, Gaëtan s'intéresse aux enjeux internationaux à travers l'analyse des différents conflits mondiaux.

DiscussionUn commentaire

  1. Jean Rouleau

    c'est difficile de croire ce que l'on voit sinon que les russes quand les américains ont arrêter douze espions russes et retourné en russie Poutine se faisait une joie de les accueillir en héros , il montrait pas une attitude de tenir des liens francs et honnête avec les américains. bizarre plus je vois poutine et je vois un faux cul et je lui ferai jamais confiance il a une face sournois et aucune sincérité