Nouvelle incursion de navires chinois dans les eaux des îles Senkaku

0
La Chine a envoyé plusieurs de ses navires dans la zone des - très contestées - îles Senkaku (Photo: China.org.cn)
La Chine a envoyé plusieurs de ses navires dans la zone des – très contestées – îles Senkaku (Photo: China.org.cn)

C’est devenu une habitude depuis quelques mois: trois navires gouvernementaux chinois sont entrés lundi matin dans les eaux territoriales des îles Senkaku, que se disputent la Chine, le Japon et Taiwan, ont indiqué les garde-côtes nippons.

Ces navires de surveillance maritime ont pénétré dans la zone des 22 km entourant l’archipel de Senkaku, peu après 09h00 locales (dimanche, 20h00, Montréal).

La dernière incursion de la Chine remontait au 5 mai dernier.

La Chine est une habituée de ce genre d’action. Le pays envoie régulièrement des navires, mais également de temps en temps des avions. Les tensions entre les deux pays ont connu une recrudescence lorsque le Japon a décidé de nationaliser trois de ses cinq îles en les achetant directement de leur propriétaire.

Cela avait entraîné toute une série de manifestations anti-japonaises durant une semaine à travers plusieurs villes chinoises.

Tokyo a aussi annoncé la mise en place d’une force de 600 hommes et 12 navires pour surveiller et protéger les Senkaku.

Le Premier ministre Shinzo Abe a prévenu en avril que le Japon expulserait «par la force» tout éventuel débarquement chinois sur les Senkaku.

Les querelles entre la Chine et le Japon sont d’autant plus fortes que près de 170 parlementaires japonais ont visité, à la fin du mois dernier, le sanctuaire shintoïste Yasukuni à Tokyo. Il s’agit d’un lieu où sont honorés les morts pour la patrie dont 14 criminels de guerre, ce qui, reviendrait à rendre hommage au passé militariste du Japon selon les Chinois et les sud-Coréens.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.