Tsarnaev, le terroriste de Boston, aurait eu des liens avec un djihadiste canadien

0
Tamerlan Tsarnaev, un des auteurs présumés des attentats de Boston, abattu par la police (Photo: facebook)
Tamerlan Tsarnaev, un des auteurs présumés des attentats de Boston, abattu par la police (Photo: Archives/Facebook)

Un enquête est en cours sur de possibles liens entre Tamerlan Tsarnaev, l’aîné des deux jeunes terroristes d’origines tchétchènes des attentats de Boston, et un djihadiste canadien tué par la police en juillet dernier au Daguestan, William Plotnikov.

—-
Mise à jour du 02/05/13 à 12h43

Les trois autres personnes détenues sont trois jeunes étudiants proches du plus jeune des frères tchétchènes qui l’auraient aidé à éliminer des preuves.

Le 18 avril, trois jours après les attentats de Boston, le jour où FBI a rendu publiques les photos des frères Tsarnaev soit trois jours après l’attentats, les trois camarades de Djokhar, le cadet des deux frères Tsarnaev, se sont rendus dans la chambre de Djokhar, au campus de l’Université du Massachusetts.

Ils y découvrent un sac à dos qui contient des feux d’artifice vidés de leur poudre et d’autres objets compromettants. et décident alors de s’en débarrasser. La police retrouvera plus tard ces objets dans une poubelle proche du domicile de l’un d’entre eux.

Clairement un cas de complicité après le fait!

—-

Mise à jour du 01/05/13 à 11h42

La police de Boston annonce ce mercredi 1er mai, que «trois autres suspects» sont détenus dans le cadre de l’enquête sur l’attentat du marathon de Boston qui a fait 3 morts et plus de 260 blessés, le 15 avril.

 

«Trois autres suspects ont été placés en garde à vue dans l’affaire de l’attentat de Boston», a-t-elle annoncé sur son compte Twitter sans donner plus de détails.

Le quotidien The Boston Globe, quant à lui, parle de trois étudiants détenus qui pourraient être accusés d’entrave à la justice.

—-

L’insurrection islamiste au Daghestan est née des combats acharnés entre les troupes russes et les séparatistes en Tchétchénie voisine qui a fait rage dans les années 1990. Il y a maintenant des attaques presque quotidiennes au Daguestan contre les forces de sécurité, qui répliquent par des opérations visant à éliminer les militants.

Plotnikov, qui est né en Russie, mais avait immigré avec ses parents au Canada quand il était adolescent, a été abattu par la police alors qu’il s’était rendu au en Russie pour se joindre aux combattants islamistes du Daguestan.

La famille Tsarnaev, quant à elle, avait vécu brièvement au Daguestan avant de déménager aux États-Unis il ya une dizaine d’années. Les deux parents sont d’ailleurs retournés vivre au Daguestan l’année année.

Les enquêteurs du FBI se sont rendus au Daguestan, dans le Caucase russe, mercredi 24 avril, pour y interroger avec leurs homologues russes du FSB, les parents des deux frères Tsarnaev, les principaux suspects de l’attentat de Boston.

Le journal a ajouté que les deux hommes avaient des liens de réseautage social qui a amené Tsarnaev à l’attention des services de sécurité russes pour la première fois à la fin de 2010.

Plotnikov avait été détenu au Daguestan en décembre 2010, soupçonné d’avoir des liens avec les militants islamistes. Au cours de son interrogatoire, il a été forcé de remettre une liste d’amis de réseaux sociaux des États-Unis et du Canada qui comme lui avait jadis vécu en Russie.

Le nom de Tsarnaev aurait été sur ​​cette liste, d’où l’enquête des responsables de la sécurité russes sur de possibles liens entre Tsarnaev et Plotnikov.

Les services secrets russes, le FSB, ont étudié les pages de Tsarnaev sur les sites de réseautage social et ont demandé plus d’information au FBI.

Le FBI a reconnu avoir reçu la demande et ouvert une enquête, mais, en l’absence de preuve d’activité terroriste, le dossier a été fermé en juin 2011.

Les Saoudiens auraient prévenu les Américains

Par ailleurs, le Daily Mail rapporte aujourd’hui que l’Arabie saoudite aurait adressé une mise en garde les États-Unis à propos de Tamerlan Tsarnaev.

Le journal, s’appuyant sur le témoignage d’un «haut responsable saoudien», affirme que l’Arabie saoudite a envoyé un avertissement écrit au Department of Homeland Security en 2012 à propos de l’auteur présumé des attentats de Boston.

Cet avertissement s’ajouterait donc à la correspondance entre le gouvernement russe et le FBI.

Citant les problèmes de sécurité, le gouvernement saoudien aurait également refuser d’accorder un visa à Tamerlan Tsarnaev en décembre 2011, alors qu’il souhaitait faire un pèlerinage à La Mecque, selon la même source.

Pour sa part, Caitlin Hayden, la porte-parole du Conseil national de sécurité, a déclaré ce matin, rapporte Foreign Policy, que : «Nous et les autres agences gouvernementales américaines compétentes qui s’occupent de ce genre d’information n’avons aucune trace qu’une telle lettre ait été reçue.»

À lire aussi:

Le chef du commando qui a fait une quarantaine de morts en Somalie: encore un Canadien >>

Attaque islamiste d’In Amenas: l’identité du quatrième Canadien dévoilé >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.