Un médiateur de la paix tué dans le sud de l’Afghanistan

0
Des membres des forces spéciales américaines, le 30 août 2012 (Photo: Archives/Petty Officer 2nd Class James Ginther/Combined Joint Special Operations Task Force«0
Des membres des forces spéciales américaines, le 30 août 2012 (Photo: Archives/Petty Officer 2nd Class James Ginther/Combined Joint Special Operations Task Force)

L’explosion d’un engin explosif attribuée aux talibans afghans a coûté la vie, ce mercredi, à un médiateur de la paix ainsi qu’à deux de ses gardes du corps, dans la province de Helmand, dans le sud du pays.

Le porte-parole du gouverneur de la province de Helmand, Omar Zwak, a ainsi rapporté à l’AFP que le chef du Conseil de la paix pour la province, Shahwali Khan, décédé ce mercredi, se rendait dans le district de Greshk avec le gouverneur adjoint de la province, Massoud Bakhtawer.

Selon un communiqué de la présidence, le chef d’État afghan Hamid Karzaï a «fermement condamné cette attaque des ennemis de l’Afghanistan» contre Shahwali Khan, tué lors de l’explosion d’un engin piégé au passage de son convoi, comme l’ont rapporté les autorités locales, ayant attribué cette attaque aux talibans.

Cette attaque intervient au lendemain de la mort de trois soldats britanniques dans l’explosion d’un engin artisanal dissimulé au bord d’une route dans cette même province de Helmand. Comme l’a annoncé le ministère de la Défense britannique, ce mercredi, cet attentat s’est produit lors d’une patrouille de routine de la Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF) de l’OTAN, dans le district de Nahr-e Saraj. Neuf afghans ont également péri lors de cette attaque.

Alors qu’ils circulaient à bord d’un Mastiff, véhicule destiné à résister aux bombes, les trois soldats, membres du régiment royal de fusiliers des Highland, ont succombé à leurs blessures à l’issue de leur héliportage vers l’hôpital militaire de Camp Bastion.

L’«offensive du printemps» lancée par les talibans

«Nous payons un prix très élevé pour le travail que nous accomplissons en Afghanistan. Ce travail est important car il est vital que notre pays ne devienne pas à nouveau un havre pour les terroristes, les terroristes qui nous menacent ici au Royaume-Uni», a commenté le Premier ministre David Cameron dans un entretien à la chaîne ITV.

Dans un communiqué publié, ce samedi, les talibans afghans ont annoncé le lancement de leur «offensive du printemps» contre les forces de l’OTAN et le gouvernement afghan. Ils ont ainsi assuré dans leur communiqué vouloir effectuer «des opérations collectives de martyrs sur les bases des envahisseurs étrangers, leurs centres diplomatiques et leurs aérodromes militaires» et comptent bien leur «infliger de lourdes pertes».

À lire aussi:

Afghanistan: avec le printemps reviennent les talibans >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l'Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d'une licence en Information­-Communication, Gaëtan s'intéresse aux enjeux internationaux à travers l'analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.