Une super-bombe anti-bunker contre l’Iran ou la Corée du Nord

2
Chargement d'un MOP lors d'un essai en 2010 (Photo: Archives/Defense Threat Reduction Agency)
Chargement d’un MOP lors d’un essai en 2010 (Photo: Archives/Defense Threat Reduction Agency)

La Défense américaine vient de perfectionner sa plus puissante bombe «anti-bunker» qu’elle a dans son arsenal: le Massive Ordnance Penetrator (MOP). Avec cette avancée, le Pentagone serait désormais en mesure de pouvoir détruire le site nucléaire le plus protégé et sécurisé d’Iran, le complexe de Fordo, indique le Wall Street Journal dans son édition du vendredi 2 mai.

Pour le département d’État américain, le développement de cette nouvelle version du MOP devrait convaincre Israël de ne pas lancer une attaque unilatérale en Iran, dès lors que les États-Unis disposent désormais des capacités d’empêcher l’Iran d’obtenir la bombe nucléaire si la diplomatie échoue.

Les États-Unis et Israël s’inquiétaient jusqu’à présent de ne pas avoir la capacité technologique de détruire le complexe d’enrichissement d’uranium de Fordo, enterré dans une montagne près de la ville iranienne de Qom, à 150 kilomètres au sud-ouest de Téhéran. En janvier 2012, le Pentagone avait admis ne pas croire que la précédente version du MOP puisse pénétrer jusqu’aux centrifugeuses du complexe.

Selon le Wall Street Journal, cet obstacle désormais levé avec le perfectionnement du MOP et les Occidentaux (États-Unis en tête) pourraient disposer d’une pression supplémentaire dans les efforts diplomatiques pour mettre un terme au programme nucléaire iranien. Washington dit toujours privilégier l’option diplomatique dans ce dossier. «Nous espérons ne jamais avoir à l’utiliser, a indiqué un responsable américain auprès du quotidien. Mais si nous devions le faire, ça fonctionnerait.»

Si peu de détails sont disponibles quand à la modernisation apportée à la bombe, on sait quand même que la nouvelle version de cette arme de 15 tonnes, a ses fusibles ajustés pour maximiser ses pouvoirs de forage. Le fusible du détonateur a ainsi été réglé pour résister aux chocs produits par les couches de granit et d’acier de l’installation nucléaire. Cette «super-bombe» contient également un équipement de haute technologie lui permettant d’échapper aux systèmes de défense aérienne iraniens.

La nouvelle version de l’arme comprend également des modifications au système de guidage pour améliorer la précision. Les responsables américains disent que la précision est importante car, si les États-Unis décidaient de frapper l’Iran, l’US Air Force aurait besoin de larguer plus d’une MOP à l’exact même endroit pour détruire complètement Fordo.

L’idée est de créer un cratère avec la première bombe puis d’envoyer d’autres bombes dans le même trou pour atteindre de plus grandes profondeurs.

Si l’Iran est la première cible envisagée de par son programme d’enrichissement de l’uranium, la Corée du Nord avec ses différentes installations n’est pas oubliée. Des responsables américains ont notamment déclaré au journal de New York que si cette arme était utilisée en Corée du Nord, elle serait bien plus destructrice en raison de la faiblesse des défenses.

Jusqu’à présent, le Pentagone a dépensé environ 330 millions $ pour développer une vingtaine de ces bombes, et a demandé du financement supplémentaire pour les rendre plus efficaces. Ce financement est arrivé et le département américain de la Défense a dépensé plus de 400 millions $ pour cette arme construite par Boeing.


La précédente version du MOP (Vidéo: CNN)

À lire aussi:

Nucléaire iranien: Téhéran ne cessera jamais l’enrichissement d’uranium >>

Une roche-espion explose près d’un site nucléaire iranien >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion2 commentaires

  1. Samuel Debergh

    l'attaque contre l'iran est planifié depuis bien longtemps ( la liste d'un haut gradé américain en 2001 qui montrait les listes des pays qui seront envahis par les usa ) , le nucléaire iranien n'est qu'un prétexte terroriste américain… la vérité n'est pas toujours bonne à dire…

  2. Hakima Bendaoud

    "le paradoxe du pirate et de l'empereur se répète encore.St Augustin racontait l'histoire d'un pirate capturé par Alexandre Le Grand: "comment peux-tu terroriser les mers? et le pirate lui répond:moi je fais ça avec un petit navire, vous, vous faites ça avec une grande flotte et une grande armée, moi je suis un pirate et vous, vous êtes un empereur!" pendant ce temps israel continue à bombarder la Syrie et se dit inquiète pour sa sécurité.