Chine et Corée du Sud ne laisseront pas le problème nord-coréen empoisonner leurs relations

0
La vice-première ministre chinoise Liu Yandong a rencontré Park Geun-hye, présidente de la République de Corée, qui effectue actuellement une visite en Chine alors que les deux pays cherchent à accroître leurs échanges (Photo: Chine Nouvelles)
La vice-première ministre chinoise Liu Yandong a rencontré Park Geun-hye, présidente de la République de Corée, qui effectue actuellement une visite en Chine alors que les deux pays cherchent à accroître leurs échanges (Photo: Chine Nouvelles)

La présidente sud-coréenne Park Geun-hye, qui a été jusqu’à maintenant reçue en grande pompe à Pékin, a déclaré que «les rêves de la Corée du Sud et de la Chine sont semblables à bien des égards – ils veulent la paix et de bonheur pour la région et ses habitants».

La présidente sud-coréenne a visité ce dimanche le site de construction d’une usine géante de Samsung Electronics dans l’ancienne cité chinoise de Xian, appelant à augmenter la présence de la Corée du Sud dans ce centre économique émergent, rapporte l’agence sud-coréenne Yonhap.

Cette usine de 7 milliards de dollars, construite pour profiter du marché émergent des semi-conducteurs en Chine, représente le plus gros investissement d’une entreprise sud-coréenne en Chine.

Park Geun-hye a d’ailleurs également souligné que la Corée du Sud devrait jouer un plus grand rôle dans le développement de l’ouest de la Chine.

Depuis l’ouverture des liens diplomatiques, la Chine a dépassé les États-Unis pour devenir le premier partenaire commercial de la Corée du Sud et les échanges ont fleuri, mais les relations politiques et sécuritaires n’avaient pas jusqu’à maintenant avancé à la mesure des liens économiques, principalement en raison de désaccords sur la Corée du Nord.

Le faste inhabituel avec lequel Pékin a reçu la présidente sud-coréenne porte à croire que, désormais, Pékin et Séoul ne laisseront plus le problème nord-coréen empoisonner leurs relations.

Durant un discours prononcé la veille, samedi, à l’université Tsinghua, où le président chinois Xi Jinping a fait ses études, où elle a exposé les grandes lignes de sa vision pour la paix avec le Nord, la présidente sud-coréenne a déclaré: «Ce qui est le plus important, c’est de résoudre la question du nucléaire nord-coréen et que la Corée du Nord devienne un membre responsable de la communauté internationale. Le Nord devrait écouter la voix de la communauté internationale, qui dit que ses programmes nucléaires sont inacceptables.»

Elle a rappelé qu’aucun pays dans le monde ne va investir dans le Nord … tant et aussi longtemps que Pyongyang voudra aller de l’avant avec son programme nucléaire, faisant remarquer que «le programme nucléaire de Pyongyang et le développement économique [de la Corée du Nord]ne pourront jamais aller de pair.»

Park Geun-hye a déclaré en outre qu’elle est prête à aider la Corée du Nord à redémarrer son économie si elle abandonne son programme nucléaire.

Quant aux relations avec la Chine, la présidente sud-coréenne a déclaré: «Je crois que les relations Corée-Chine doivent avancer vers un partenariat plus mûr et plus grand…J’ai l’intention de poursuivre les dialogues et la coopération de manière plus enthousiaste suite à la confiance forgée avec le président Xi lors de ce sommet».


Durant un discours prononcé à l’université Tsinghua, où le président chinois Xi Jinping a fait ses études, Park Geun-hye a exposé les grandes lignes de sa vision pour la péninsule coréenne (Vidéo: Arirang News)

À lire aussi:

La présidente sud-coréenne Park reçue avec un faste inhabituel par le président chinois Xi Jinping à Pékin>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.