Corée du Nord: Washington attend des «actions», pas des «déclarations sympathiques»

0
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un passe en revue les troupes le 23 mars 2013, dans un lieu non précisé (Photo: Archives/KNS/KCNA/AFP)
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un passe en revue les troupes le 23 mars 2013, dans un lieu non précisé (Photo: Archives/KNS/KCNA/AFP)

Après l’annonce de Pyongyang en vue de pourparlers avec les Etats-Unis, Washington a préféré rester mesuré, ce dimanche. Le secrétaire général de la Maison Blanche Denis McDonough a ainsi assuré que les autorités américaines jugeraient leurs homologues nord-coréennes «sur les actions, pas sur les déclarations sympathiques».

La méfiance reste de mise dans la péninsule coréenne. Si Pyongyang a proposé l’ouverture prochaine d’un dialogue avec les Etats-Unis, Washington attend de voir ce que le régime nord-coréen a derrière la tête. Tout pourparler «doit être basé sur le fait qu’ils remplissent leurs obligations sur la prolifération, les armes nucléaires, le trafic et autres», a ainsi martelé le secrétaire général de la Maison Blanche Denis McDonough sur CBS.

«En résumé, ils ne vont pas pouvoir, juste par des paroles, faire lever des sanctions soutenues par la Russie et, très important, par la Chine», a-t-il ajouté, ce dimanche. Les Etats-Unis attendent ainsi des actions concrètes pour pouvoir avancer dans le règlement du conflit.

Une position déjà rappelée, ce vendredi, par Washington, relevant du même coup la barre pour une reprise des pourparlers en raison des tensions récentes.

Pas de quoi satisfaire le régime de Kim Jong-Un. «Si les Etats-Unis veulent véritablement apaiser les tensions sur la péninsule coréenne et assurer la paix et la sécurité sur le continent américain et dans la région, ils ne devraient pas relever les conditions pour le dialogue et les contacts», a répliqué Pyongyang.

Les Etats-Unis ont «aggravé jusqu’à présent la situation sur la péninsule coréenne»

Les autorités nord-coréennes ont évoqué, ce dimanche, la tenue d’une réunion de haut niveau pour reprendre les pourparlers avec les Etats-Unis. «Nous proposons une réunion de haut niveau entre les gouvernements nord-coréen et américain pour apaiser les tensions militaires sur la péninsule coréenne et établir la paix et la sécurité dans la région», a déclaré un porte-parole de la Commission de défense nationale, cité par l’Agence officielle de presse nord-coréenne KCNA.

«Toute évolution de la situation dépendra du choix responsable des États-Unis qui ont aggravé jusqu’à présent la situation sur la péninsule coréenne», a ajouté le porte-parole de la Commission nord-coréenne.

Cette proposition survient cinq jours après l’annulation de leur réunion «ministérielle» prévue pour les 12 et 13 juin en raison d’un différend sur le niveau du chef de la délégation représentant chacune des parties.


Washington va se pencher sur la proposition de dialogue de Pyongyang – 16 juin 2013 (Vidéo: Euronews)

A lire aussi:

Après l’annulation de la réunion de Séoul, Pyonyang veut maintenant rencontrer les Américains >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.