Des soldats du Régiment d’opérations spéciales du Canada honorés pour leur bravoure

0
Des candidats pour le Régiment canadien des opérations spéciales (RCOS) investissent un groupe de bâtiments dans le cadre d’un exercice.Le Commandement Forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN) est dotée des moyens nécessaires pour combattre le terrorisme partout dans le monde (Photo: Sgt John Nicholson, Caméra de combat)
Des candidats pour le Régiment canadien des opérations spéciales (ROSC) investissent un groupe de bâtiments dans le cadre d’un exercice.Le Commandement Forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN) est dotée des moyens nécessaires pour combattre le terrorisme partout dans le monde (Photo: Sgt John Nicholson, Caméra de combat)

Vendredi 7 juin, à Rideau Hall, des membres du Régiment d’opérations spéciales du Canada ont reçu des mains du Gouverneur général et Commandant des Forces armées canadiennes des distinctions honorifiques nationales pour leur bravoure lors d’une intervention à Kandahar, en Afghanistan, en mai 201

Au printemps 2011, par des attaques puissantes et coordonnées sur le terrain accidenté afghan, les insurgés talibans tentaient de déplacer leurs combats de la campagne aux routes urbaines bondées des principales villes du pays.

Le 7 mai 2011, retentissent des coups de feu près d’un poste de contrôle de la police afghane, juste en dehors de l’enceinte de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar. Les attaques dans la ville s’intensifiant, le gouvernement afghan a décidé de faire appel à la Compagnie d’intervention, composée de policiers afghans formés et encadrés par des soldats d’élite du Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada.

C’est alors que les membres de la Compagnie d’intervention se sont retrouvés dans un dédale de kiosques et de boutiques encombrés de tapis et de tentures « pouvant cacher même la plus grande des forces d’opposition ennemie ».

Au cours des 24 heures suivantes, la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar a dû surmonter l’un de ses plus grands obstacles et amener son personnel, ses chefs et ses conseillers à se dépasser.

À la suite de cet événement, le Gouverneur général a présenté des distinctions honorifiques nationales à quatre membres de la Compagnie d’intervention:

  • Le commandant de l’équipe partenaire intégrée responsable de l’encadrement de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar a reçu l’étoile de la vaillance militaire.

Tout au long de la nuit du 7‑8 mai 2011, ce militaire a courageusement dirigé et encadré son équipe lors d une opération de neutralisation en combat rapproché dans un immeuble a plusieurs étages. Sous le feu intense de l’ennemi et en prenant de grands risques personnels, il a bravement coordonné de multiples assauts et a réussi a neutraliser la menace des insurgés. Cette personne a aussi reçu la croix du service méritoire pour avoir hautement amélioré l’efficacité opérationnelle de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar et, par conséquent, pour avoir rehaussé la règle de droit et la légitimité globale du gouvernement afghan.

  • Un commandant de détachement au sein de l’équipe partenaire intégrée responsable de l’encadrement de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar a reçu l’étoile de la vaillance militaire.

Tout au long de la nuit du 7-8 mai 2011, cette personne s’est mise dans la ligne de feu à plusieurs reprises afin de diriger et de motiver ses partenaires afghans durant une série d’assauts intenses et très dangereux contre des insurgés fortement armés. Pendant une partie particulièrement intense de l’assaut, alors que les balles passaient a travers du tissu de son uniforme, cette personne a aidé à enlever un partenaire afghan grièvement blessé de la ligne de feu, lui sauvant ainsi la vie.

  • Un membre en détachement au sein de l’équipe partenaire intégrée responsable de la prestation du secourisme en situation de combat et de l’encadrement de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar a reçu la médaille de la vaillance militaire.

Au cours de la nuit du 7-8 mai 2011, cette personne a traité et a transporté les blessés pendant douze heures continues sous l’intense feu ennemi.

  • Un commandant adjoint du détachement de l’équipe partenaire intégrée responsable du mentorat de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar a reçu une citation à l’ordre du jour.

Pendant le long et intense échange de feu au cours de la nuit du 7‑8 mai 2011, cette personne a encadré de façon active et a fourni de la sécurité, des tirs de protection et des soins aux blessés Afghans.

En outre, toujours relativement aux événements du 7 mai 2011 à Kandahar, le chef d’état-major de la Défense a aussi approuvé l’octroi de récompenses ministérielles à trois autres militaires:

  • Le sous-officier supérieur qui encadrait la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar a reçu une mention élogieuse du chef d’état-major de la Défense.

Le sous-officier supérieur a traité avec expertise tous les aspects du réapprovisionnement et de l’évacuation des blessés tout au long de la nuit du 7-8 mai 2011. Il a aussi fourni des conseils et des directives exceptionnels au commandant sur le terrain sur les façons de régler la situation et sur l’emploi de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar dans un environnement chaotique.

  • L’auxiliaire médical du peloton de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar a reçu une mention élogieuse du chef d’état-major de la Défense.

L’auxiliaire médical a fait preuve d’un sens du devoir et de compétences exceptionnels en procurant des soins de santé vitaux aux blessés afghans au cours d’un échange de tir féroce et prolongé dans la nuit du 7‑8 mai 2011. Ses efforts ont sauvé la vie d’au moins une personne et ont directement contribué au bien-être de plusieurs autres personnes.

  • Un commandant adjoint du détachement de l’équipe partenaire intégrée responsable de l’encadrement de la Compagnie d’intervention provinciale de Kandahar a reçu une mention élogieuse du chef d’état-major de la Défense.

Le commandant adjoint a fait preuve de persévérance exceptionnelle et de courage sous le tir ennemi en évacuant et en traitant plusieurs partenaires afghans blessés tout au long de la nuit du 7-8 mai 2011

Le Régiment d’opérations spéciales du Canada, qui s’est illustré à Kandahar ce jour de mai 20111 et dont les membres ont été honorés vendredi à Rideau Hall, fait partie des forces d’opérations spéciales du Canada, organisation à disponibilité opérationnelle élevée, sont toujours prêtes à déployer des forces d’opérations spéciales à très court préavis pour protéger le Canada et la population canadienne des menaces à l’intérêt national au pays et à l’étranger.

La devise du Régiment d’opérations spéciales: « Viam Inveniemus », « Nous trouverons un moyen »,  explique sans doute éloquemment la conduite des membres du Régiment ce jour de mai.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.