Dialogue intercoréen: le Sud et le Nord s’entendent enfin pour une réunion le 12 juin à Séoul

0
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un lève la main, avec d'autres fonctionnaires, pour adopter une déclaration lors d'une réunion plénière du comité central du Parti des Travailleurs au pouvoir, à Pyongyang, le 31 mars 2013. (Photo: KCNA)
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un lève la main, avec d’autres fonctionnaires, pour adopter une déclaration lors d’une réunion plénière du comité central du Parti des Travailleurs au pouvoir, à Pyongyang, le 31 mars 2013. (Photo: Archives/KCNA)

La Corée du Sud a répondu favorablement à une offre de dialogue de la Corée du Nord et proposé a proposé une réunion ministérielle le 12 juin prochain à Séoul pour discuter, notamment, de la normalisation du complexe industriel intercoréen de Kaesong, la reprise du tourisme au mont Kumgang et la réunion des familles séparées à la fin de la guerre de Corée en 1953.

Le Comité du Nord pour une réunification pacifique de la Corée (CPRK), en charge des relations avec le Sud, avait annoncé sa proposition en début d’après-midi (heure de Corée) dans un communiqué diffusé sur KCNA, l’agence officielle nord-coréenne.

Le Nord proposait à Séoul un dialogue pour discuter de la normalisation du complexe industriel de Kaesong, suspendu depuis le début avril, la reprise du tourisme intercoréen au mont Kumgang, aussi suspendu depuis juillet 2008 et la réunion des familles séparées. Le Nord a également proposé l’organisation conjointe des cérémonies de commémoration des deux déclarations communes, dont le 41e anniversaire du Communiqué conjoint du 4 juillet 1972 et le 13e anniversaire de la Déclaration commune du 15 juin 2000, signée lors du premier sommet intercoréen.

Le ministre de l’Unification sud-coréen, Ryoo Kihl-jae, chargé des relations avec la Corée du Nord, a donc officialisé aujourd’hui la réponse du gouvernement de Séoul en faveur de la tenue d’un dialogue ministériel intercoréen sur ces sujets, rapporter maintenant l’agence Yonhap.

«J’espère (…) que le dialogue sera l’occasion pour le Sud et le Nord d’améliorer leurs relations, en se basant sur une confiance mutuelle», a déclaré le ministre dans une déclaration télévisée.

Le Sud a aussi appelé Pyongyang à rouvrir dès demain les canaux de communication intercoréenne à Panmunjom située dans la Zone démilitarisée afin de discuter les détails pour l’organisation de cette réunion entre les deux pays divisés.

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye s’était à plusieurs reprises déclarée ouverte au dialogue, mais à la condition que le Nord renonce à développer l’arme nucléaire conformément à ses engagements internationaux. Il ne semble toutefois y avoir cette fois aucune condition préalable à la reprise du dialogue.

La Chine, pour sa part, s’est réjoui de cette ouverture. «La Chine est heureuse et salue le fait que (le Nord et le Sud) soient d’accord pour reprendre leurs relations et leur dialogue», a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaire étrangères.


Séoul accepte l’offre de dialogue de la Corée du Nord (Vidéo: euronews)

À lire aussi:

Kaesong: la Corée du Nord favorable au dialogue pour un retour à la normale >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.