Exercices militaires conjoints jordano-américaines dans le désert (PHOTOS)

0

Près d’un millier de soldats jordaniens et américains ont mené des manœuvres conjointes à munitions réelles mercredi dans le désert du sud de la Jordanie, avec la participation d’avions de combat F-16 ainsi que de Navy SEALs américains et forces spéciales d’autres pays.

Six F-16, deux AV-8B Harrier, 28 chars, 20 transports de troupes et 800 soldats américains et jordaniens ont pris part à cet exercice de 45 minutes à Qouweira, près du port de Aqaba, sur la mer Morte, dans le cadre des manœuvres «Eager Lion 2013», qui prennent fin jeudi.

Des avions de combat, des hélicoptères d’attaque et des chars ont bombardé des cibles au sol durant ces exercices auxquels ont assisté le chef des armées jordanien, le général Mashal Mohammad Zaben, et le prince Fayçal, frère du roi Abdallah II.

«L’objectif des manoeuvres est de renforcer les capacités et la performance des forces armées jordaniennes, notamment pour des situations impliquant des réfugiés», a expliqué aux journalistes le porte-parole de «Eager Lion 2013», le colonel Mekhled Suhaim.

La Jordanie, frontalière de la Syrie, accueille plus de 500 000 Syriens ayant fui la guerre dans leur pays qui a fait plus de 93 000 morts depuis mars 2011 selon l’ONU, et qui risque de se propager.

«Eager Lion 2013 est une grande occasion de partager l’expertise et renforcer les capacités» des troupes, a déclaré pour sa part le général de brigade Gregg P. Olson du Commandement central des forces du corps des Marines.

Après Qouweira, l’armée jordanienne a conduit les journalistes vers l’unité anti-terroriste d’Aqaba, une cinquantaine de km plus loin.

Une cinquantaine de Navy SEALs ainsi que des forces des opérations spéciales jordaniennes et irakiennes ont pris part à un exercice de 30 minutes portant sur le sauvetage d’otages retenus sur un bateau par des pirates au large d’Aqaba.

Huit canonnières et trois hélicoptères d’attaque jordaniens ont intercepté le bateau. Des hommes-grenouilles masqués ont abordé l’embarcation, pris le contrôle du navire et sauvé les otages. «Il s’agit d’un exercice difficile car la cible est mobile», a expliqué un officier américain.

Lors d’un autre exercice, des hommes-grenouille ont perquisitionné un immeuble sur la plage pour arrêter des terroristes, faisant usage de bombes fumigènes colorées et lacrymogènes.

Le colonel Suhaim a affirmé que le destroyer USS Stockdale devait quitter les eaux jordaniennes une fois les manœuvres Eager Lion achevées.

Quelque 4 500 soldats américains, 3 000 jordaniens et 500 observateurs de 19 pays ont pris part à ces manœuvres aériennes, terrestres et navales de 12 jours dans le centre et le sud de la Jordanie.

Le Pentagone a confirmé samedi que les États-Unis allaient laisser des chasseurs de combat F-16 et des missiles Patriot en Jordanie, après ces manœuvres.

En avril, le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, avait révélé que quelque 150 militaires américains avaient été déployés en Jordanie depuis l’an dernier, portant à plus de 200 hommes la présence militaire américaine dans le royaume.

À lire aussi:

Les États-Unis vont envoyer des missiles Patriot et des avions de chasse à la Jordanie >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.