Îles Senkaku/Diaoyu: le Premier ministre japonais tend la main à la Chine

0
Les îles Senkaku sont disputés depuis des années par la Chine et le Japon (Photo: thongtintaichinh)
Les îles Senkaku sont disputés depuis des années par la Chine et le Japon (Photo: thongtintaichinh)

Les îles de la discorde vont-elles faire naître un dialogue entre les deux pays? Mercredi, Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, s’est dit prêt à reprendre les discussions avec la Chine, après les tensions nées du différend concernant l’archipel d’îles des Senkaku-Diaoyu.

«Ce qui est important, c’est de poursuivre le dialogue avec la Chine, malgré les aléas», a dit le chef du gouvernement japonais lors d’une visite à Londres.

«Il semble y avoir eu des provocations de la part de la Chine, appuyées par la force, mais la porte est ouverte au dialogue et je suis tout à fait prêt à reprendre ce dialogue avec le président Xi Jinping», a-t-il ajouté.

Dans son discours, Shinzo Abe a évoqué les inquiétudes suscitées sur la dette japonaise par les «Abenomics», l’ambitieux programme qu’il a mis en place pour relancer l’économie et notamment fondé sur une baisse du yen.

Il a assuré que le Japon continuerait à respecter une discipline budgétaire stricte tout en se donnant les moyens d’assurer une croissance soutenue.

La tension entre la Chine et le Japon à propos de l’archipel des Senkaku-Diaoyu, situé dans des eaux riches en poissons et en hydrocarbures, est montée en septembre dernier lorsque le gouvernement japonais a décidé d’acheter à leurs propriétaires privés trois de ces cinq îlots inhabités.

Depuis, les patrouilles navales ou aériennes des deux pays jouent au chat et à la souris dans la zone disputée.

Trois navires chinois étaient entrés dans les eaux territoriales du Japon, à proximité des îles Senkaku, la semaine dernière.

Des images de la télévision japonaise NHK montraient les trois navires fonçant vers les eaux territoriales du Japon.

Des incursions similaires ont eu lieu à trois reprises en mai et plusieurs fois en avril, ce qui avait poussé le Japon à convoquer l’ambassadeur de Chine à Tokyo pour signifier officiellement sa protestation.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.