Inondations en Alberta: les Forces armées ont déjà secouru 31 personnes

0

Les Forces canadiennes jusqu’à maintenant ont déjà porté secours à 31 personnes coincées sur le toit de leur maison par les inondations en Alberta, rapporte la Presse Canadienne.

Alors que des pluies diluviennes ont causé d’importantes inondations dans le sud de l’Alberta où l’état d’urgence a été déclaré par le gouvernement provincial dans douze communautés, la Gendarmerie royale du Canada a lancé un appel aux Forces canadiennes, qui ont acheminé des hélicoptères Cormorant et Griffon, un avion Hercules et des soldats pour appuyer l’équipe d’urgence provinciale de l’Alberta dans les efforts de secours et d’évacuation.

Trois hélicoptères de l’armée ont été déployés jeudi soir pour secourir les résidants dans la région de la High River, au sud de Calgary. Ceux-ci ont ensuite été transportés jusqu’à l’aéroport local.

Les hélicoptères surveillent la zone inondée, qui touche notamment les villes de Canmore, High River et Kananaskis. Six autres hélicoptères étaient en route.

Plus de 350 soldats étaient déployés vendredi dans la région pour venir en aide aux sinistrés.

 

Quatre victimes ont péri jusqu’à maintenant

La GRC a indiqué que quatre personnes pourraient avoir péri dans les inondations dans le sud de la province où certaines rues sont devenues de véritables cours d’eau, le courant emportant même des véhicules.

À High River, des résidants se sont retrouvés prisonniers de leur voiture tandis que d’autres ont dû grimper sur le toit de leur maison pour se mettre à l’abri des inondations.

Calgary est elle-même en état d’urgence et l’ordre d’évacuation obligatoire en vigueur dans la métropole albertaine pourrait toucher jusqu’à 100 000 personnes, selon la ville.

Dans une déclaration ce matin à propos des inondations dans le sud de l’Alberta, le chef libéral, Justin Trudeau, a noté qu’il était très réconfortant de voir que les Forces canadiennes avaient réagi si rapidement.

Le premier ministre Stephen Harper est quant à lui en route pour Calgary pour constater les ravages des graves inondations dans la ville et dans les environs.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.