Le Canada offre plus d’aide humanitaire pour la stabilité en Irak

0
Alors qu'ont repris depuis près de deux les violences interconfessionnelles et interethniques en Irak, la plupart des déplacés internes qui avaient fui pour échapper à la violence sectaire des années sombres de 2006 vivent encore aujourd'hui dans des conditions dramatiques (Photo: HCR)
Alors qu’ont repris depuis près de deux les violences interconfessionnelles et interethniques en Irak, la plupart des déplacés internes qui avaient fui pour échapper à la violence sectaire des années sombres de 2006 vivent encore aujourd’hui dans des conditions dramatiques (Photo: Archives/HCR)

À une table ronde sur l’état de la démocratie et les enjeux liés à la gouvernance au Moyen-Orient co- animée par Chris Alexander, secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, le 11 juin à l’Institut républicain international, le Canada a annoncé une aide humanitaire additionnelle pour assurer la stabilité en Irak, secoué par la résurgence il y quelques mois des violences interconfessionnelles et interethniques

«Le Canada souhaite que le peuple irakien puisse s’orienter vers un avenir plus stable, sûr et prospère», a déclaré madame Lois Brown, secrétaire parlementaire du ministre de la Coopération internationale, qui représentait le Canada à ce forum, ajoutant que «Cette aide humanitaire contribuera à la protection des gens vivant dans des secteurs sujets à la violence.»

La crise humanitaire en Irak s’est étendue au-delà des frontières de ce pays. On compte environ 1,3 million de réfugiés irakiens dans 12 pays de la région, y compris en Syrie, en Jordanie, au Liban, en Turquie, en Égypte, en Iran et dans les États du golfe Persique.

Le Canada offre une aide humanitaire aux personnes les plus vulnérables victimes de catastrophes naturelles et de conflits, rappelle le communiqué qui annonce cette aide.

L’aide canadienne consistera en:

  • la fourniture d’ abris et des infrastructures de base à quelque 33 900 personnes réfugiées, rapatriées ou déplacées dans leur pays.
  • l’assistance au gouvernement irakien afin d’inscrire quelque 100 000 apatrides et réfugiés dans des camps et des agglomérations urbaines.
  • l’inscription de quelque 3 000 habitants du camp New Iraq.
  • la relocalisation dans un pays tiers jusqu’à 1 500 habitants du camp New Iraq, pour qui aucune autre solution n’est possible.

Le Canada versera également 2,25 millions de dollars à d’autres partenaires humanitaires pour les aider à

  • fournir de l’eau potable à 1 000 000 de personnes vivant dans des secteurs sujets à la violence.
  • offrir des services de santé de base à quelque 350 000 personnes.
  • offrir une aide financière à au plus 4 500 ménages dirigés par une femme.
  • procurer du soutien agricole à environ 10 500 familles démunies afin d’améliorer leurs moyens de subsistance.
  • et mettre en œuvre des initiatives visant à promouvoir le respect des principes humanitaires et du droit humanitaire international auprès des autorités irakiennes et d’autres intervenants influents.

À lire aussi:

Irak: le bilan des morts en mai a dépassé 1 000 morts, selon l’ONU>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.