Lockheed Martin et CAE concluent une alliance de formation canadienne pour le F-35

Gene Colabatistto, Président de groupe, Produits de simulation, formation et services associés – Militaire, et Steve O'Bryan, vice-président du développement des affaires et de l’intégration du programme du F-35, ont signé un protocole d'entente au salon du Bourget 2013. Ce protocole d'entente identifie CAE en tant que fournisseur préférentiel de soutien à la formation du F-35 au pays, d’intégration des systèmes de formation, d’exploitation et d’entretien. (Photo: Lockheed Martin)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Gene Colabatistto, Président de groupe, Produits de simulation, formation et services associés – Militaire, et Steve O'Bryan, vice-président du développement des affaires et de l’intégration du programme du F-35, ont signé un protocole d'entente au salon du Bourget 2013. Ce protocole d'entente identifie CAE en tant que fournisseur préférentiel de soutien à la formation du F-35 au pays, d’intégration des systèmes de formation, d’exploitation et d’entretien. (Photo: Lockheed Martin)
Gene Colabatistto, Président de groupe, Produits de simulation, formation et services associés – Militaire chez CAE, et Steve O’Bryan, vice-président du développement des affaires et de l’intégration du programme du F-35 chez Lockheed Martin, ont signé un protocole d’entente au salon du Bourget 2013.  (Photo: Lockheed Martin)

Au premier jour du Salon international de l’aéronautique et de l’espace de Paris 2013, mieux connu sous le nom du Salon du Bourget, des dirigeants de Lockheed Martin et de CAE ont annoncé avoir conclu une nouvelle alliance grâce à la signature d’un protocole d’entente en vue de services de soutien aux systèmes de formation pour le F-35 Lightning II au Canada.

À l’occasion d’une cérémonie qui a eu lieu au pavillon du Canada au Salon du Bourget, Steve O’Bryan et Gene Colabatistto, président de groupe, Produits de simulation, formation et services associés – Militaire de CAE, ont signé un protocole d’entente selon lequel CAE, dont le siège se situe à Montréal, est le fournisseur préférentiel de soutien à la formation du F-35 au pays, d’intégration des systèmes de formation, d’exploitation et d’entretien.

«L’industrie canadienne a joué un rôle intégral dans le développement et la production du F-35 pendant plus d’une dizaine d’années», a déclaré Steve O’Bryan, vice-président du développement des affaires et de l’intégration du programme du F-35. «La contribution industrielle du Canada à cet égard ne fait que commencer. L’alliance que nous avons conclue aujourd’hui est un gage du rôle que jouera l’industrie canadienne à long terme en matière de maintien en puissance de la flotte de F-35 ces 30 prochaines années et au-delà. Par ailleurs, cette alliance soutient directement l’évolution des systèmes de formation, l’une des capacités industrielles clés dont le gouvernement du Canada a récemment fait la promotion.»

«CAE et Lockheed Martin jouissent d’une relation favorable et de longue date à l’égard d’autres plateformes, comme le C-130, et nous espérons enrichir cette collaboration davantage advenant que le gouvernement du Canada opte pour le F-35, a affirmé Gene Colabatistto. La formation en simulation prend de plus en plus d’importance dans le domaine de la défense, car s’il s’agit d’une manière rentable de se préparer en vue des missions, et CAE veut faire en sorte que l’Aviation royale canadienne bénéficie des services de formation de calibre mondial dont elle a besoin pour atteindre les niveaux ciblés de préparation aux missions.»

Au même moment, la ministre associée de la Défense nationale, Kerry-Lynne Findlay, affirmait à la Chambre des communes, à Ottawa, qu’aucune décision n’avait encore été prise quant au remplacement de la flotte actuelle d’appareils CF-18.

C’est suite à la publication de plusieurs rapports, dont celui de la firme KPMG affirmant qu’il en coûterait 45 milliards $ et non 9 milliards pour l’acquisition des F-35 de Lockheed Martin, que le gouvernement Conservateur de Stephen Harper a décidé de relancer de zéro le processus de remplacement de sa flotte actuelle de CF-18.

Compagnie dont le siège social est à Montréal, CAE a été fondée en 1947. CAE compte environ 8 000 employés dans plus de 100 sites et centres de formation répartis dans environ 30 pays. L’entreprise, dont le chiffre d’affaires est de plus de 2 milliards $, fournit des services de formation civile, militaire et sur hélicoptère dans plus de 45 emplacements partout dans le monde et forme environ 100 000 membres d’équipage chaque année. De plus, la CAE Oxford Aviation Academy fournit de la formation aux élèves-pilotes dans 11 écoles de pilotage exploitées par CAE. Les activités de CAE sont diversifiées, allant de la vente de produits de simulation à la prestation de services complets comme les services de formation, les services aéronautiques, les solutions intégrées d’entreprise, le soutien en service et le placement de membres d’équipage.

Lockheed Martin est né en 1995, de la fusion des groupes Lockheed Corporation et Martin Marietta. Le siège social se trouve à Bethesda, au Maryland. Cette entreprise mondiale de sécurité et d’aérospatiale a un effectif d’environ 118 000 personnes réparties dans le monde entier. Elle se voue principalement à la recherche, à la conception, au développement, à la fabrication, à l’intégration et au maintien en puissance de services, de produits et de systèmes technologiques de pointe. En 2012, son chiffre d’affaires net a atteint 47,2 milliards $.