Marche de Nimègue: un entraînement pour se dépasser

8
L'équipe de Sherbrooke prête à affronter les 160 km de Nimègue (Photo: Caporal chef Patrick Coulombe)
L’équipe de Sherbrooke prête à affronter les 160 km de Nimègue (Photo: Caporal chef Patrick Coulombe)

Comme chaque année depuis 97 ans, des milliers de militaires et de civils vont participer à la Marche de Nimègue. Cette année, elle aura lieu du 16 au 19 juillet. Chez nous, près de 250 militaires des Forces armées canadiennes se préparent en ce moment-même.

Reconnue comme l’une des plus grandes épreuves de marche au monde, la Marche de Nimègue se tient chaque année à la mi-juillet dans la région de Nimègue, en Hollande. Pour le personnel militaire, cela comporte quatre jours de marche à un rythme journalier de 40 km et chargé d’un sac à dos pesant 25 lbs (16 kg).

Historiquement, plus de 7 000 militaires de partout dans le monde participent à cet événement, et auxquels se joignent plus de 40 000 civils, mais sans l’exigence du sac à dos. Cette année, ils sont 50 314 à s’être inscrits.

Une dizaine de réservistes des Sherbrooke Hussars, des Fusiliers de Sherbrooke et de la 52e Ambulance de campagne y prendront part cette année, et le défi est grand.

«Le moral de l’équipe et sa préparation ont été testés, vous pouvez en être sûr. Lors d’une marche de 35 km, on a dû affronter de la neige, de la grêle et de la pluie dans la même journée! Tout le monde est prêt et rien ne peut nous arrêter», a indiqué le lieutenant Philippe Bélanger des Sherbrooke Hussars, qui est également le militaire le plus gradé de l’équipe et leur capitaine.

Commençant par des marches de 5 km, puis de 10, puis de 15, etc. l’entraînement vient de passer un nouveau stade avec le franchissement de la barre des 40 km en une journée. L’adjudant Catherine Sévigny a en effet parcouru quelque 40 kilomètres dimanche 9 juin, non pas pour le travail, non pas pour l’amusement, mais pour s’entraîner afin d’être prête aux 160 kilomètres de la Marche de Nimègue.

Allant de 19 à 40 ans, du soldat au lieutenant, les membres de l’équipe vont chacun «apporter leur pierre» à la réussite de la marche en juillet, selon l’adjudant Sévigny. Personne ne devra être laissé derrière, l’esprit de corps, la camaraderie primeront. Les rencontres avec les militaires et les civils de 70 autres pays, l’accueil du peuple hollandais avec des bouquets de glaïeuls, voilà ce qui attend les valeureux marcheurs en plein mois de juillet.

Le contingent canadien quittera le pays le 11 juillet prochain. Une cérémonie avec parade des drapeaux des pays participants aura lieu le 15 juillet au soir, avant la marche entre le 16 et le 19. Les militaires se rendront au Cimetière de guerre canadien de Groesbeek lors du troisième jour et rendront hommage aux quelque 2 338 soldats et aviateurs canadiens qui sont morts au cours des différentes batailles visant à libérer les Pays-Bas en 1944 et 1945.

Finalement, ils rentreront le 22, fatigués, exténués, mais avec des souvenirs plein la tête, la satisfaction du devoir accompli et fiers de l’hommage rendu aux vétérans.

La liste complète des participants canadiens:

* Programme Sans limites;
* Station des Forces canadiennes St-John’s; Terre-Neuve-et-Labrador;
* 14e Escadre Greenwood Nouvelle-Écosse;
* Navire canadien de Sa Majesté Queen Charlotte, Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard;
* The Sherbrooke Hussars, Fusiliers de Sherbrooke et 52e Ambulance de campagne, Sherbrooke, Québec;
* 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, Valcartier, Québec;
* Région de la capitale nationale 1, Ottawa, Ontario;
* Direction – Renseignement géospatial, Ottawa, Ontario;
* Collège militaire royal, Kingston, Ontario;
* 8e Escadre Trenton, Ontario;
* Unité régionale de soutien aux cadets (Centre), London, Ontario;
* 17e Escadre, Winnipeg, Manitoba;
* Navire canadien de Sa Majesté Tecumseh, Calgary, Alberta;
* 41e Groupe-brigade du Canada, Calgary, Alberta; et
* Force opérationnelle interarmées (Pacifique), Victoria, Colombie-Britanique.
En cours de route, les militaires des FAC seront accompagnés de quelques dignitaires civils.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion8 commentaires

  1. Rejean Paquette

    Bonne chance à votre équipe je l'ai effectué moi même 2 fois et c'était fantastique les Hollandais aiment beaucoup les Canadiens

  2. Jacques Léger

    Je l'ai fait 3 fois, la marche de Nimègue, comme personnel de soutien technique. Demande moi pas, quelles années, Je me souviens plus!