Le NCSM Ottawa part soutenir à nouveau l’Opération anti-drogue Caribbe

1
Arraisonnement d'un vaisseau suspect dans les eaux internationales près du Costa Rica. (Photo: JIATF South)
Arraisonnement d’un vaisseau suspect dans les eaux internationales près du Costa Rica, l’an dernier. (Photo: Archives/ JIATF South)

La frégate de patrouille canadienne NCSM Ottawa a quitté Esquimalt (Colombie-Britannique) au début du mois à destination de l’Est de l’océan Pacifique pour soutenir l’opération Caribbe, la contribution canadienne à la campagne multinationale contre le trafic illicite des organisations criminelles transnationales.

Les Forces canadiennes sont actives dans les tentatives de couper l’afflux de drogues aux États-Unis et au Canada par l’Amérique centrale et, depuis plusieurs années, le Canada participe par l’opération Caribbe à l’opération multinationale Martillo.

C’est dans ce cadre qu’en novembre dernier le NCSM Ottawa avait saisi 1 086 kilos de cocaïne, pour un peu plus de 29 millions $, tandis que les équipages de CP-140 Aurora de la 19e Escadre Comox et de la 14e Escadre Greenwood avaient pour leur part contribué à saisir 4 300 kilos de cocaïne, soit près de 116 millions $.

Le NCSM Ottawa, une frégate de classe Halifax, dont l’équipage compte environ 220 personnes, travaillera cette année avec la U.S. Navy, la U.S. Coast Guard et d’autres partenaires régionaux dans un rôle de soutien en vue de trouver et de traquer les «navires d’intérêt».

«Nos forces ont créé des liens durables et ont augmenté leur collaboration et leur interopérabilité avec nos alliés et nos partenaires dans la région» a dit à ce sujtet le ministre de la Défense, Peter MacKay. « Le NCSM Ottawa travaillera avec ses partenaires pour décourager les organisations criminelles transnationales d’utiliser les voies maritimes marchandes pour transporter des marchandises illicites.»

Le départ du NCSM Ottawa signale donc le début des engagements du Canada pour l’année 2013-2014 envers l’Opération multinational Martillo, mené par la Joint Inter-Agency Task Force South et à laquelle participent aussi des pays de l’hémisphère occidental et européens dans le bassin des Caraïbes, dans l’Est du Pacifique et dans les eaux littorales de l’Amérique centrale.

Pour sa part, «Le Canada a déployé des navires, des hélicoptères Sea King et des aéronefs Aurora dans le cadre de l’Opération Caribbe, la contribution des Forces armées canadiennes aux opérations de la Joint Inter-Agency Task Force South depuis 2006, » explique le contre-amiral Peter Ellis, commandant adjoint expéditionnaire, Commandement des opérations interarmées du Canada.

«Les organisations criminelles transnationales utilisent le bassin des Caraïbes, l’Amérique centrale et de l’Est de l’océan Pacifique comme zone de transbordement dans le trafic illicite de drogues, d’armes, d’argent, et de personnes. Le trafic illicite constitue une source de revenus importante pour le crime organisé, qui représente une menace croissante à la sécurité nord-américaine, canadienne et internationale» dit le communiqué de la Défense qui annonce le départ de la frégate de patrouille canadienne.

Tout au long de l’année, précise le communiqué de la Défense, la Marine royale canadienne (MRC) déploiera une rotation périodique de navires de guerre des côtes Est et Ouest, tandis que l’Aviation royale canadienne (ARC) fournira des aéronefs CP140 Aurora des escadrons de patrouille à longue portée de l’ARC en support aux opérations de la Joint Inter-Agency Task Force South.

Avec le NCSM Toronto en mer d’Oman dans le cadre de l’opération Artemis et le NCSM Ottawa à l’est du pacifique dans le cadre de l’opération caribe…les trafiquants auront la vie beaucoup moins facile.

À lire aussi:

Le Canada de plus en plus présent dans la lutte antidrogue en Amérique centrale>>

Le NCSM Ottawa participe à une importante saisie de drogue>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. J'espères que les hélicoptères sea king ne voleront pas ils sont vieux et cela serait vraiment stupides de perdre des soldats