Pakistan: un attentat qui visait la police fait plutôt 16 morts parmi les civils

0
Une vue de Badaber après un attentat à la voiture piégée visant des forces de police, le 30 juin 2013 (Photo: Hasham Ahmed/AFP)
Une vue de Badaber après un attentat à la voiture piégée visant des forces de police, le 30 juin 2013 (Photo: Hasham Ahmed/AFP)

Un attentat à la voiture piégée visant les forces de police pakistanaises a fait 16 morts, dont trois enfants, et 28 blessés, dimanche, dans une banlieue de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, rapporte l’AFP.

L’attentat visait un convoi de police sur la route principale menant à la ville-garnison de Kohat près des districts tribaux, un fief des talibans et des groupes liés à Al-Qaïda, au lendemain de l’arrivée du Premier ministre britannique David Cameron à Islamabad, précise l’agence.

Seize personnes ont été tuées dans cet attentat à Badaber et 28 autres blessées a indiqué à la presse Jamil Shah, un porte-parole de l’hôpital Lady Reading de Peshawar.

Toujours selon cette source, au moins trois enfants ont été tués, et parmi les blessés figuraient deux enfants et une femme.

Même si l’attaque visait les forces de police, la plupart des victimes sont des civiles, car la bombe a explosé dans un marché très fréquenté.

«La voiture piégée était garée dans un marché. Quand le convoi des forces de surveillance des frontières est passé, la voiture a explosé et a touché l’un des trois véhicules de ce convoi», a indiqué à l’agence française un responsable de police, Shaffiullah Khan.

Pour l’instant, l’attentat n’a pas encore été revendiqué

Le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a condamné l’attentat: «Le Pakistan a payé le plus lourd tribut en matière de pertes humaines et financières. C’est pour cela que nous allons nous attaquer à l’extrémisme et au terrorisme avec plus de vigueur encore et en collaboration étroite avec nos amis».

En visite à Islamabad, le premier ministre britannique David Cameron a déclaré pour sa part que la lutte contre le terrorisme nécessitait une «réponse musclée et sans compromis», mais aussi un investissement dans le domaine de l’éducation et la lutte contre la pauvreté».

Outre cet attentat visant les forces de police, trois autres attentats ont été perpétrés aujourd’hui au Pakistan, portant le bilan des morts à au moins 53.

L’attentat le plus plus meurtrier a été perpétré à Quetta, dans le sud-ouest du pays, où un kamikaze qui visait une mosquée chiite a fait exploser sa ceinture d’explosifs avant de parvenir au lieu de culte, faisant tout de même 28 morts et plus de 50 blessés.

À Wana, principale ville du district tribal du Waziristan du Sud, un autre attentat à la bombe contre un convoi des forces de sécurité a fait quatre morts et à Mir Ali, dans la zone tribale voisine du Waziristan du Nord, un autre engin explosif visant, comme à Jadaber, un convoi des forces de sécutiré, a causé la mort de quatre membres des forces de sécurité et a fait douze blessés.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.