Le Pentagone envisage de retarder la production du F-35 de Lockheed Martin

53
Un F-35 se trouve ici en montage final (Photo: Lockheed Martin)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un F-35 se trouve ici en montage final (Photo: Lockheed Martin)
Un F-35 se trouve ici en montage final (Photo: Archives/Lockheed Martin)

Un comité du Département américain de la Défense étudie la possibilité de retarder le – controversé – programme de l’avion de chasse F-35, dans le cadre de mesures d’économies, selon des responsables de la défense.

Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a envisagé retarder le programme dans le cadre d’un plan sur la réduction des dépenses du Pentagone entre 2015 et 2020. Plusieurs responsables ont toutefois insisté sur le fait qu’aucune décision n’avait été prise et que des conseillers de Chuck Hagel avaient recommandé d’écarter cette option en soulignant que les économies potentiellement engendrées n’étaient pas suffisantes pour justifier une telle mesure.

Selon des analystes du secteur de la défense, retarder la production de l’appareil pourrait permettre au gouvernement américain d’économiser entre 1 et 2,5 milliards $ par an entre 2015 et 2019. Tout retard dans le programme pourrait cependant constituer un coup dur pour l’appareil et pour son fabricant, le groupe Lockheed Martin.

Pour Loren Thompson, analyste de la défense qui conseille Lockheed Martin, le retard n’aurait guère de sens, et sur ​​le long terme ne ferait qu’ajouter des coûts.

«C’est un réflexe de regarder le programme F-35 dans le cadre du projet de loi parce qu’il est le plus gros programme. Mais en tant que tel, tout changement dans le plan aura des conséquences fiscales hors normes», a déclaré M. Thompson.

Les fonctionnaires de la défense américaine ont refusé de dire de combien de temps la production du F-35 pourrait être retardé. Plus tôt, des responsables participant à l’examen ont pesé le pour et le contre d’un retard de deux à trois ans limitée à la variante de la Marine, mais cette option a été rejetée par le groupe de travail.

Conçu à l’origine pour être un avion bon marché coûtant environ 40 millions $ par appareil, les coûts ont augmenté pour atteindre environ 122 millions $ pour la version de l’Aviation. Le Pentagone estime cependant que le coût unitaire finira par baisser à 92 millions $.

Certains responsables craignent toutefois que toute réduction de la taille du programme, ou un délai trop long, fera monter les coûts unitaires, et mettra le programme entier en danger.

Selon les derniers rapports militaires du Congrès, l’avion F-35B destiné au corps des Marines doit entrer en service en 2015. La version de l’appareil prévue pour l’aviation américaine doit entamer ses opérations en 2016, tandis que la version destinée à la marine, le F-35C, sera déclarée pleinement opérationnelle en 2019.