Pour tuer ses ennemis pendant leur sommeil, quoi de mieux que le «rayon de la mort»!

0
Le «rayon de la mort», un classique de la science-fiction (Photo: Wikia)
Le «rayon de la mort», un classique de la science-fiction (Photo: Wikia)

Pour tuer ses ennemis pendant leur sommeil, quoi de mieux que… le «rayon de la mort»? Pile non comprise, mais mort silencieuse assurée, les promoteurs de l’arme promettaient des «corps bien fumants»…

Les autorités américaines ont arrêté le 19 juin à Albany, la capitale de l’État de New York, deux Américains qui proposaient de fabriquer une telle arme et les ont inculpés de complot pour fabriquer rien de moins qu’un «rayon de la mort».

Les deux conspirateurs, Glenn Scott Crawford, 49 ans, et Éric J. Feight, 54 ans, tous deux de l’État de New York, disaient en effet pouvoir construire un appareil capable de tuer silencieusement ses ennemis en émettant des radiations mortelles…

L’enquête a été lancée il y a 15 mois quand Crawford, qui a des liens avec le Ku Klux Klan, une organisation raciste américaine bien connue pour le lynchage de noirs à l’époque de la lutte raciale aux États-Unis, a contacté la synagogue de la ville d’Albany et une organisation juive non identifiée dans l’espoir d’entrer en contact avec quelqu’un «qui pourrait l’aider à construire une technologie qui pourrait être utilisée par Israël pour battre ses ennemis –et plus précisément, pour les tuer pendant leur sommeil».

Crawford a décrit son engin comme un «Hiroshima avec un interrupteur», disant qu’avec cet appareil «tout ce qui respirait serait mort le lendemain» et ajoutant même «Qu’est-ce qui peut être plus agréable qu’une grosse pile de corps fumants?».

L’histoire ne dit pas si pareille arme aurait pu fonctionner, mais il est toutefois pour le moins ironique que deux racistes ayant des liens avec le Ku Klux Klan contactent une synagogue pour proposer un engin destiné à réduire des corps en cendres fumantes. Si ce n’était pas si macabre, ça pourrait être drôle.

Quoi qu’il en soit, les deux conspirateurs, Crawford et Feight, auront peut-être un peu de temps pour réfléchir à l’ironie de la chose puisque, maintenant, ils risquent 15 ans de prison.


Un membre du KKK arrêté pour complot pour fabriquer un rayon de la mort (Vidéo: Source fed)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.